On vous aide à trouver votre futur métier

Fiche Métier d’ébéniste

Charpentier
4.7/5 - (17 votes)

L’artisan ébéniste est spécialisé dans la création et la réfection de meubles, qu’ils soient anciens ou modernes, qui sont en général faits dans du bois précieux. Il est à l’origine des plans et réalise toutes les étapes de fabrication : découpe des planches, assemblage, décoration, placage, etc. Ce guide vous fournira tous les éléments utiles pour devenir ébéniste.

 

Quel est le travail d’un Ébéniste : tâches, missions et domaines d’activité

Quotidien du métier

L’ébéniste réalise des pièces de mobilier sur mesure, à partir du bois et de matériaux dérivés, dans son atelier. Il exerce manuellement ou avec l’aide d’outils et machines.

L’ébénisterie est un métier artistique qui développe des meubles personnalisés en petites séries. L’artisan façonne des pièces uniques avec des essences précieuses telles que l’acajou, l’ébène, l’olivier, etc.

Processus de fabrication d’un meuble par un ébéniste :

  • réception d’une commande,
  • établissement d’un devis,
  • détermination du style,
  • croquis de la pièce à produire : armoire, chaise, commode, …,
  • choix du bois : robustesse, teinte ?
  • découpe, rabotage, ponçage,
  • assemblage des éléments,
  • ornementations ou placage,
  • finitures : brossage, cirage, teinture, …
  • installation du mobilier chez le client,
  • facturation, gestion des stocks.

Ces étapes visent à créer du mobilier à la fois esthétique et robuste, qui réponde aux exigences des clients.

De temps en temps, un client peut solliciter l’ébéniste pour reproduire un meuble, le restaurer ou le décorer selon un modèle ancien (marqueterie, sculptures).

L’ébéniste va alors effectuer un examen des meubles anciens pour arriver à un résultat proche de l’original et adapter sa méthode de restauration ou de décoration.

Il se charge aussi de créer des intérieurs dans des bateaux ou des avions de luxe.

Exemples de spécialisations possibles pour un ébéniste :

  • Ébéniste d’art : expert de l’histoire de l’art, cet ébéniste produit ou restaure du mobilier destiné à des sites remarquables, en respectant l’architecture environnante.
  • Ébéniste marqueteur : cet artisan se concentre sur la fabrication ou la réfection de meubles marquetés. Il réalise des décors sur ses meubles à l’aide d’une technique de placage de bois.
  • Ébéniste menuisier : il installe des fenêtres, des parquets, des plinthes et des portes. Il assure l’aménagement de bibliothèques, étagères et placards chez ses clients, en plus des commandes de meubles sur mesure.
  • Restaurateur de meubles : spécialisé dans la restauration de meubles, anciens ou modernes, qu’il copie ou répare afin de leur redonner leur aspect et leur fonction initiale.

Les ébénistes sont de plus en plus attentifs à l’environnement et aux propriétés phoniques et thermiques des bois qu’ils utilisent. Ils choisissent généralement de se fournir auprès de producteurs de bois issus de forêts éco-responsables ou locales.

Dans son atelier, l’ébéniste peut travailler en collaboration avec d’autres métiers ou diriger une équipe d’ébénistes. Il est aussi en contact avec divers intervenants lors des projets qu’il mène : antiquaire, designer, etc.

L’ébéniste à son compte doit en plus gérer l’ensemble de la gestion de son entreprise (administration, publicité, etc.).

La majorité des ébénistes sont des hommes, mais le métier est ouvert aux femmes.

La tenue de l’ébéniste se compose généralement des éléments suivants :

  • pantalon + chemise de travail ou salopette,
  • tablier porte-outils,
  • lunettes de protection,
  • casque anti-bruit,
  • gants de manutention,
  • chaussures de sécurité, …

Outillage indispensable de l’ébéniste pour travailler le bois :

  • outils de mesure et de tracé : cutter, équerre, poinçon, …
  • outils de coupe et de taille : rabot, racloir, scie, …
  • outils de perçage : alênes, mèches à bois, tarières, vrilles, …
  • outils d’aplanissement et de ponçage : ciseaux à bois, limes, rabots, …</

    Outillage et tenue vestimentaire

    L’ébéniste doit disposer d’un certain nombre d’outils qui lui permettent de travailler le bois : scie à ruban, perceuse, perceuse à colonne, raboteuse, toupie, scie à format, mortaiseuse, ponceuse, scie circulaire, etc. En outre, il doit également se munir d’instruments de maintien comme des étaux, des pinces, etc.

    Pour ses entrevues clients, l’ébéniste peut choisir de porter une tenue de ville : une chemise ou un polo, un jean ou un pantalon, des chaussures de ville ou des baskets.

    Qualités essentielles, compétences indispensables

    L’ébéniste est avant tout un artiste et possède des aptitudes pour le dessin. Il doit notamment connaître les principes des volumes, des formes et des matières.

    C’est également un spécialiste et un passionné des différents types de mobilier.

    Sa précision et son habileté lui permettent de travailler des matériaux rares et précieux.

    Ses qualités commerciales l’aident à acquérir de nouveaux contrats.

    Son aptitude à écouter lui permet d’appréhender avec exactitude les demandes de ses clients.

    Sa faculté à communiquer lui sert à interagir avec ses collaborateurs.

    Son sens de l’organisation l’aide à prévoir le planning des réalisations, à gérer les mises en place de devis et l’envoi de factures, etc.

    Avenues, recrutement, où exercer ce métier

    L’ébéniste peut exercer son métier dans l’une des structures suivantes :

    • collectivité locale,
    • Compagnons du Devoir,
    • entreprise artisanale,
    • établissement culturel ou patrimonial,
    • établissement public,
    • fabrique,
    • musée, etc.

    L’ébéniste œuvre généralement en atelier ou en usine, mais il peut être amené à intervenir directement chez le client.

    Il peut être salarié ou exercer en tant qu’artisan indépendant. Il peut aussi être formateur dans un centre spécialisé.

    Pour être embauché, l’ébéniste débutant répond à une offre d’emploi en ligne. Il envoie un dossier de candidature classique : CV + lettre de motivation.

    Il est généralement invité à un entretien de recrutement. L’employeur peut le questionner sur des créations réalisées afin de vérifier son savoir-faire.

    Horaires, conditions et temps de travail

    L’ébéniste salarié effectue généralement des horaires réguliers : 09h00 – 19h00, du lundi au samedi, par exemple.

    Un système de rotation peut être mis en place au sein de l’équipe pour faciliter le repos de chacun.

    L’ébéniste salarié est autorisé à effectuer jusqu’à 220 heures supplémentaires par an pour achever des commandes prioritaires.

    Conformément à la convention collective de la fabrication de l’ameublement, les ébénistes salariés ont droit à des congés payés et à des congés exceptionnels pour événements familiaux.

    L’artisan ébéniste indépendant ne compte pas ses heures pour satisfaire à toutes les commandes et accroître son Chiffre d’Affaires (CA).

    Les conditions de travail de l’ébéniste impliquent de rester debout pendant de longues heures, dans le bruit et la poussière. Mais la satisfaction client est généralement très gratifiante pour ce créatif.

     

Quels diplômes, études et formations nécessaires pour devenir Ébéniste ?

Pas de diplôme imposé pour devenir ébéniste, mais il y a diverses formations disponibles pour se former à ce métier.

La plupart de ces formations sont proposées en alternance entre un centre de formation et une entreprise d’accueil, sous contrat de professionnalisation ou d’apprentissage.

L’ébéniste peut aussi s’inscrire à des modules de perfectionnement ou de spécialisation pour enrichir sa formation continue : techniques d’antan, ébénisterie moderne, etc.

Formations de Niveau CAP

  • CAP Arts du bois options : marqueteur, sculpteur ornemaniste, tourneur,
  • CAP Dessinateur pour l’ameublement,
  • CAP Ébéniste,
  • CQP Opérateur de finition de l’ameublement (Certificat de Qualification Professionnelle), etc.

Formations de Niveau BAC

  • BAC Pro Artisanat et métier d’art option ébéniste,
  • Brevet des Métiers d’Art (BMA) Ébéniste,
  • Brevet Technique des Métiers (BTM) Ébéniste, etc.

Formations de Niveau BAC+2

  • Brevet Technique des Métiers Supérieurs (BTMS) Ébéniste, option « Restauration de meubles anciens, conception et fabrication de mobilier contemporain ».

Ce diplôme est accessible aux possesseurs d’un BAC Pro, d’un BTM ou d’un BMA en ébénisterie, avec 3 années d’expérience professionnelle.

Ceux qui détiennent un CAP ébénisterie peuvent aussi accéder au BTMS, sous réserve de 5 années d’expérience en entreprise.

Formations de Niveau BAC+3

  • DN MADE – diplôme national des métiers d’art et du design mentions : objet, patrimoine.

VAE Ébéniste

Le métier d’ébéniste est accessible par le biais d’une Validation des Acquis de l’Expérience (VAE), à condition de justifier d’au moins un an d’expérience en rapport avec la certification visée :

  • TP Ébéniste,
  • TP Technicien des Arts Mobiliers, Sculptés et Décoratifs (TAMSD), etc.

Quels diplômes, études et formations sont nécessaires pour devenir Ébéniste ?

Aucun diplôme n’est exigé pour être ébéniste, mais il existe plusieurs formations pour se former à ce métier.

La plupart de ces formations sont proposées en alternance entre un organisme de formation et une entreprise d’accueil, sous contrat de professionnalisation ou d’apprentissage.

L’ébéniste peut aussi s’inscrire à des modules de perfectionnement ou de spécialisation pour améliorer sa formation continue : techniques ancestrales, ébénisterie contemporaine, etc.

Formations de Niveau CAP

  • CAP Arts du bois options : marqueteur, sculpteur ornemaniste, tourneur,
  • CAP Dessinateur pour l’ameublement,
  • CAP Ébéniste,
  • CQP Opérateur de finition de l’ameublement (Certificat de Qualification Professionnelle), etc.

Formations de Niveau BAC

  • BAC Pro Artisanat et métier d’art option ébéniste,
  • Brevet des Métiers d’Art (BMA) Ébéniste,
  • Brevet Technique des Métiers (BTM) Ébéniste, etc.

Formations de Niveau BAC+2

  • Brevet Technique des Métiers Supérieurs (BTMS) Ébéniste, option « Restauration de meubles anciens, conception et fabrication de mobilier contemporain ».

Ce diplôme est accessible aux titulaires d’un BAC Pro, d’un BTM ou d’un BMA en ébénisterie, avec 3 années d’expérience personnelle.

Les détenteurs d’un CAP ébénisterie peuvent aussi accéder au BTMS, à condition de justifier de 5 années d’expérience en entreprise.

Formations de Niveau BAC+3

  • DN MADE – diplôme national des métiers d’art et du design mentions : objet, patrimoine.

VAE Ébéniste

Le métier d’ébéniste est accessible par le biais d’une Validation des Acquis de l’Expérience (VAE), à condition de prouver d’un an d’expérience en rapport avec la certification ciblée :

  • TP Ébéniste,
  • TP Technicien des Arts Mobiliers, Sculptés et Décoratifs (TAMSD), etc.

Le salaire et l’évolution de carrière d’un Ébéniste

Les rémunérations d’un ébéniste débutant se situent généralement autour du SMIC. Avec l’expérience, le salaire peut atteindre jusqu’à 2.500€ brut par mois (1.950€ net).

Pour mieux gagner sa vie, un ébéniste peut se spécialiser dans un domaine ou une branche particulièrement recherchée : marqueterie, luxe, restauration de meubles anciens, etc.

Dans le cas où l’ébéniste est salarié dans une entreprise importante, il a la possibilité de bénéficier de certains avantages :

  • tickets restaurants,
  • prime de 13ème mois,
  • prime d’intéressement,
  • prime de participation, etc.

Les tarifs appliqués par un ébéniste qui travaille à son compte sont définis en fonction de son niveau technique et de son savoir-faire. Son revenu peut alors se situer entre 1.900€ et 3.800€ après prise en compte des charges et des cotisations.

Avec l’expérience, un ébéniste peut devenir chef d’atelier et diriger une équipe. Il est aussi possible de se lancer en tant qu’artisan. De plus, l’ébéniste peut s’inscrire au concours du Meilleur Ouvrier de France pour gagner en visibilité, en prestige et faire reconnaître son talent.

Synonymes et métiers proches : menuisier, restaurateur de meubles, charpentier.
Niveau d’études minimal requis : aucun, mais un niveau de CAP est recommandé.
Formation en alternance : oui.
Salaire de débutant : SMIC.
Statut : salarié, artisan, fonctionnaire.
Âge limite pour le recrutement : aucun.

Facebook
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FAITES LE QUIZZ POUR TROUVER VOTRE MÉTIER
Retour en haut

Log In