On vous aide à trouver votre futur métier

Se former en alternance aux métiers du BTP

formation alternance btp
4.8/5 - (16 votes)

Selon les données du Ministère du Travail, près de 400 000 jeunes sont formés chaque année en alternance en France. Le BTP, secteur en constante évolution, est l’un des domaines où cette méthode d’apprentissage est de plus en plus prisée. Les formations en alternance allient théorie et pratique, permettant ainsi aux étudiants d’acquérir une expérience professionnelle solide tout en poursuivant leurs études.

Face à un marché du travail de plus en plus compétitif, l’alternance se présente comme une solution efficace pour se former et s’insérer rapidement dans la vie active. L’ESCT, avec son approche innovante et ses partenariats avec de grandes entreprises du BTP, offre des opportunités inégalées à ses étudiants. Retour sur une formation qui fait la différence.

Offre de formations BTP en alternance de l’ESCT

L’École Supérieure de Construction et de Travaux (ESCT) propose des formations de qualité en alternance. Ces dernières sont dispensées dans plusieurs villes à travers la France, comme Paris, Lille, Marseille, Bordeaux, Nantes, Toulouse, Strasbourg, Rennes, Lyon et Bayonne.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le site de l’ESCT.

Voici un aperçu des formations proposées et de leurs performances :

Formation Taux de réussite et d’insertion professionnelle
📖 BAC+2 Formation Conducteur de Travaux du Bâtiment et du Génie Civil 83% de réussite et 87% d’insertion professionnelle
📖 BAC+2 Formation Conducteur de Travaux, TP 100% de réussite et d’insertion professionnelle
📖 BAC+3 Bachelor Chargé d’Affaires BTP 93% de réussite et 95% d’insertion professionnelle
📖 BAC+5 Master Européen Construction & Management 97% de réussite et 94% d’insertion professionnelle

Opportunités d’emploi dans le secteur du BTP

Le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP) offre beaucoup d’opportunités d’emploi, que ce soit sur le terrain des chantiers de construction ou dans l’arrière-plan des bureaux d’études. Ce secteur, véritable colonne vertébrale de l’économie française, compte plus d’un million d’employés et est à la recherche de main d’œuvre pour relever les défis de la construction et des travaux publics.

Les formations dans le domaine du BTP sont nombreux, allant du CAP au bac+5, et permettent d’acquérir des compétences dans de nombreuses spécialités. Que l’on préfère l’enseignement en présentiel, à distance, ou une combinaison des deux, il existe une formation adaptée à chaque besoin. Parmi les métiers les plus demandés on notera :

  • plombier
  • carreleur
  • électricien
  • grutier
  • maître d’œuvre

Accompagnement et soutien pour les étudiants en alternance

L’École Supérieure de Construction et de Travaux (ESCT) pour ne citer qu’elle, ne se limite pas à la simple proposition de formations. Elle offre également un accompagnement personnalisé à ses étudiants tout au long de leur parcours. Cet accompagnement se traduit par une aide à la recherche d’entreprises pour l’alternance, une préparation aux entretiens d’embauche et un suivi régulier de l’évolution de l’étudiant en entreprise.

En plus de cet accompagnement, l’école met à disposition de ses étudiants une plateforme en ligne regroupant de nombreuses ressources pédagogiques. Cette plateforme, accessible à tout moment, permet aux étudiants de travailler à leur rythme et de renforcer leurs compétences dans les domaines où ils se sentent moins à l’aise.

L’ESCT organise régulièrement des événements de networking, permettant aux étudiants de rencontrer des professionnels du secteur du BTP. Ces rencontres sont l’occasion pour les étudiants de se créer un réseau professionnel, élément clé pour une insertion professionnelle réussie.

Un secteur qui ne concerne pas uniquement les hommes

 

Julien (Clermont-Ferrand) : « Pendant mes 3 années d’alternance j’ai cotisé pour ma retraite »

En tant qu’étudiant en DUT génie civil, j’avais de nombreuses interrogations concernant les écoles d’ingénieur en alternance dans le domaine du BTP. J’étais particulièrement préoccupé par l’emploi du temps, la charge de travail, la rémunération, la cotisation pour la retraite, les débouchés et la reconnaissance de ces diplômes par les entreprises.

La rémunération en alternance, j’ai appris, dépend de l’âge et de l’année de formation. J’ai également découvert que je cotiserai pour ma retraite pendant les trois années d’alternance, ce qui est un avantage non négligeable.

Concernant la charge de travail en école d’ingénieur, elle est certes supérieure, mais reste tout à fait raisonnable. J’ai aussi été rassuré d’apprendre que ces diplômes ne forment pas de “sous-ingénieurs” et que je serai directement opérationnel à la fin de mon cursus.

Une information importante que j’ai reçue est l’obligation de valider un diplôme appelé TOEIC en fin de troisième année avec un score de 785 sur 1000. C’est un détail fondamental pour mon futur professionnel.

Facebook
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FAITES LE QUIZZ POUR TROUVER VOTRE MÉTIER
Retour en haut

Log In