On vous aide à trouver votre futur métier

Salaire des fonctionnaires : des changements majeurs en 2023 et 2024

salaire des fonctionnaires
4.5/5 - (20 votes)

En cette période d’inflation record, les fonctionnaires réclament une augmentation de salaire généralisée, pour tous les agents, et pas seulement des revalorisations ciblées pour les plus mal payés. Le gouvernement a reçu les huit syndicats de fonctionnaires pour en discuter.

Trois catégories de fonctionnaires

Il existe trois types de fonctions publiques : la fonction publique d’Etat, la fonction publique territoriale et la fonction publique hospitalière. Chacune de ces catégories a connu et va connaître des variations de salaires importantes.

Le salaire médian

L’indicateur le plus pertinent pour comparer les salaires des agents de ces trois secteurs est le salaire médian.

En 2020, selon l’Insee, le salaire médian dans la fonction publique d’Etat était d’un peu plus de 2 400 euros net par mois, contre un peu plus de 2 100 euros dans la fonction publique hospitalière et un peu plus de 1 800 euros dans la fonction publique territoriale.

3 catégories de qualification pour les fonctionnaires

Les catégories A, B ou C correspondent à des niveaux de qualification. En catégorie A, il faut au moins un bac+3, en catégorie B, au moins le bac, et en catégorie C, au minimum le brevet des collèges. Les catégories A gagnent mieux leur vie que les catégories B et C.

Par exemple, dans la fonction publique territoriale, le salaire médian des agents de catégorie A est d’un peu plus de 3 000 euros net par mois, contre 2 350 euros pour la catégorie B et presque 1 800 euros pour la catégorie C.

Les revalorisations salariales des fonctionnaires en 2023

 

L’année 2023 a marqué un tournant significatif dans la politique de revalorisation des salaires en France. Les agents de la fonction publique, particulièrement affectés par des années de stagnation salariale, ont vu leur situation s’améliorer considérablement. L’augmentation de 2,5% des rémunérations fixes, couplée à une progression significative de l’indice pour les bas salaires, a permis d’améliorer le pouvoir d’achat des agents de catégorie C, en particulier (sans tenir compte de l’inflation…).

Une prime exceptionnelle a également été accordée à ceux dont la rémunération était inférieure à 3 250 euros. Parallèlement à ça, l’augmentation du SMIC de 1,81% au 1er janvier a bénéficié à tous les travailleurs au salaire minimum. 2023 a donc été une année de progrès inédite en matière de rémunération pour de nombreux fonctionnaires de la fonction publique.

  • Une augmentation de 2,5% des rémunérations fixes a été décidée pour les agents publics.
  • Une mesure spécifique pour les bas salaires permettant jusqu’à 9 points d’indice supplémentaires (environ 120 euros et jusqu’à 7% de progression indiciaire pour un agent de catégorie C entre janvier 2023 et janvier 2024).
  • Une prime pour le pouvoir d’achat allant de 300 jusqu’à 800 euros bruts pour tous les agents dont la rémunération est inférieure à 3 250 euros.

A noté que l’état a également mis en place une offre de formation en ligne, de qualité, présentée sur le site www.formation-publique.fr. Dans le domaine des « préparations concours » source : assemblée nationale

Une revalorisation du point d’indice en 2024

 

Le point d’indice est une valeur de base pour calculer le salaire d’un fonctionnaire, car il est identique pour tous les agents. Face à la situation économique actuelle, les fonctionnaires demandent a nouveau une revalorisation de ce point d’indice. Le ministre de la Transformation et de la Fonction publique, Stanislas Guerini, a donc annoncé une revalorisation de 1,5% du point d’indice de la fonction publique à partir du 1er juillet 2024.

 

Quelques exemples de salaires dans la fonction publique

 

Profession Salaire moyen mensuel
Infirmier(e) 2420 €
Professeur des écoles 2750 €
Policier / Gendarme 2530 €
Administrateur territorial 3850 €
Contrôleur des impôts 2970 €
Éducateur spécialisé 2310 €
Ingénieur territorial 3520 €
Bibliothécaire 2200 €
Assistant(e) social(e) 2090 €
Médecin de santé publique 5500 €

 

Facebook
Twitter

13 réflexions sur “Salaire des fonctionnaires : des changements majeurs en 2023 et 2024”

  1. Avatar
    jean Talbot

    Honteux ces augmentations ! pendant que dans le privé ça ne bouge pas aussi vite, et les gens travaillent beaucoup plus.

      1. “Renseignez-vous” et non “renseigner vous”…
        Quand on ne sait pas écrire, il est normal que l’on soit moins bien payé et vu votre niveau dans le privé à part un SMIC et encore, vous ne pourriez rien trouver.
        La fonction publique, territoriale rassemble tous les handicapés du travail… De grands incompétents…

    1. Je pensais que des personnes incultes comme celui qui pense encore ça aujourd’hui n’existait plus.

      Signé
      Un directeur d’agence du privé et néanmoins époux d’une fonctionnaire de l’éducation nationale.
      Dans le privé, à poste et responsabilités équivalents elle toucherait 40 % de plus.

    2. Le salaire des infirmières n’est pas celui indiqué je suis infirmière et touche beaucoup moins que ce qui est indiqué sur le tableau

      1. Oui, mais ils ont la garantie de l’emploi, ne connaîtront jamais le chômage, peuvent se mettre en arrêt maladie ou autre sans aucun risque. Et ça, ça vaut de l’or…
        La preuve, vous y restez tous, on ne vous voit guère démissionner pour aller dans le privé.
        Quant aux profs avec 4 mois de congés annuels, laissez nous rire….

    3. l augmentation que tu vois c est seulement de la catégorie A, et pas de la catégorie C qui sont tout juste au SMIC attention avant de dire
      “Honteux ces augmentations ” je suis fonctionnaire de la territoriale 40 ans de carrière et je touche 1691€
      je rapppppelllle que le smic a bougé plusieurs fois depuis 5 ans .
      la revalorisation des grille dans la FPT était faite car certain agent de la catégorie C, était en dessous du SMIC
      il y a 3 fonctions publique Etat, Hospitalier et territorial. il non pas le même statut.
      exemple: la fameuse prime “Une prime pour le pouvoir d’achat” elle est OBLIGATOIR à L’Etat et Hospitalier pas du tout à la territorial au bon vouloir du maire. il y a plein d autre chose que la territorial n a pas
      “ALORS ARRETONS DE CRITIQUER LES FONCTION PUBLIQUE” “LES FONCTIONNAIRES NE CRITIQUE PAS LE PRIVE”
      ETC………………………………………………….
      JLH

      1. Bien dit balayer devant chez vous avant de critiquer la fonction publique vous parlez sans savoir au bout de 17ans fonctionnaire je touche 1600€ en faisant 39h semaine.

    4. Malheureusement Monsieur,les augmentations ds la fonction publique territoriale catégorie C ,il n y a pas .ce qui serait bien c que ts les fonctionnaires surtout ceux en bas de l echelle soit augmentés

  2. Parlez donc en chiffre au lieu de parler en point, ce sera plus concret pour ceux qui ne connaissent pas le fonctionnement des rémunérations dans le secteur public. Le salaire d’un fonctionnaire c’est l’indice majoré *4.92278. Un adjoint administratif hospitalier échelon 7 par exemple (donc 11 à 14 ans d’ancienneté) à un indice majoré égal à 367. DONC 367*4.92278 = 1866 euros brut. Quand on vous a parlé d’augmentation de l’indice majoré il est passé de 4.85003 à 4.92278 soit 0.7272 de plus soit pour l’exemple précédent ça représente (367*4.92278) – (367*4.85003). YOUPI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! une augmentation mensuelle de 26.688 euros brut par mois !!!!!!!!!!!!!!!!!!! Voilà la superbe augmentation d’un adjoint administrait échelon 7.
    Quand je vois les salaires moyens affichés plus haut, mais c’est une blague ! les salaires de la fonction publique sont publics. Tout le monde peut les consulter. Il suffit de faire une recherche grille fonction publique. Un adjoint administratif démarre à 1777 euros brut. 19 ans après il perçoit 1880 euros brut. Alors oui s’ajoutent des primes, dans la fonction publique hospitalière il faut ajouter la prime SEGUR gracieusement mise en place par le gouvernement parce qu’il fallait faire taire les hospitaliers …..soit environ 230 euros brut. Donc arrêtons de croire que le gouvernement nous fait des cadeaux !! et pour les contestataires, oui j’ai bossé dans le privé ! 20 ans ! oui je fais la différence ! oui j’ai choisit d’être fonctionnaire et j’ai passé les concours pour être titularisé, mais stop de croire ce qu’on veut bien vous faire croire.

    1. Bonsoir

      Belle analyse et étant adjoint administratif, je comprends très bien votre jargon que le privé a du mal à cerner à tel point qu’il pense que nous sommes toutes et tous, fonctionnaires, bien payés ….Vous parlez du SEGUR, sachez que fonctionnaire de le FPH depuis 22 ans, je ne la perçois pas et pourtant j’ai été suspendue pour avoir refusé un temps la vaccination obligatoire étant à l’époque considérée personnel “soignant” ? et pour le SEGUR, je ne le suis plus. Donc à ce jour, je gagne au bas mot 1550 euros net avec un BTS assistante de direction.

      Il est vrai que le gouvernement a l’art et la manière de mettre le doute en parlant de salaire médian de 2300euros pour les fonctionnaires. Je ne sais pas comment il fait son calcul car aujourd’hui nous sommes de plus en plus représentatifs de la catégorie C, contraints de se satisfaire d’une évolution de carrières merdique et d’attendre nos 30euros brut d’augmentation tous les 5 ans quand le gouvernement a décidé d’augmenter le point d’indice, pour rappel figé pendant dix ans.

      Alors mesdames et messieurs du privé, comprenez que dans la fonction publique bon nombre d’agents sont des smicards (administratif, ménage, entretien, cuisine) mais nous sommes là pour permettre à notre gouvernement de recruter en masse une élite bureaucrate surpayée et incompétente car les agents du terrain c’est bien nous, eux sont des figurants invisibles.

      Merci pour votre compréhension, et ne rentrez pas dans ce jeu de la division privé/public.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FAITES LE QUIZZ POUR TROUVER VOTRE MÉTIER
Retour en haut

Log In