On vous aide à trouver votre futur métier

10 métiers utiles à la planète et en pleine croissance

Les métiers utiles à la planète : exploration et perspectives
4.5/5 - (15 votes)

Selon les dernières données de l’Organisation Internationale du Travail de 2024, près de 40% des emplois dans le monde sont désormais liés à l’économie verte. Ce chiffre, en hausse constante depuis une décennie, témoigne d’une prise de conscience globale de l’urgence écologique. Les métiers utiles à la planète ne sont plus une niche, mais une nécessité. Des ingénieurs en énergies renouvelables aux agriculteurs bio, en passant par les experts en recyclage, ces professions sont devenues le moteur d’un changement durable. Mais quels sont ces métiers qui contribuent à préserver notre planète ? Nous avons mené notre enquête sur ces professions qui font la différence.

Métiers utiles à la planète : un secteur en pleine croissance

Les métiers utiles à la planète, essentiels pour assurer la préservation de notre environnement et garantir la santé publique, sont vastes et font face à de nombreux défis. Environ trois quarts des postes liés à la gestion des déchets et à la propreté sont occupés par des personnels non qualifiés. Il est donc capital de recruter du personnel qualifié pour mener à bien ces missions. Les besoins en recrutement se situent notamment dans la distribution de l’eau potable et l’assainissement des eaux usées. Les entreprises et les collectivités doivent investir dans la formation et l’accompagnement des travailleurs afin de garantir des services de qualité. Il est nécessaire de sensibiliser la population à l’importance de la gestion des déchets et de la préservation des ressources en eau.

Les différentes structures où avoir un impact positif

Selon l’extrait, il existe six familles de structures différentes où avoir un impact positif : les entreprises en transition, les organismes de sensibilisation ou de formation aux enjeux du développement durable, les structures associatives, etc. On peut citer des exemples de métiers verts tels que l’ingénieur spécialisé dans les énergies renouvelables, le chef de projets en rénovation énergétique des bâtiments, l’océanologue, l’agent d’entretien de la nature, etc. En 2018, ces métiers employaient 140 000 personnes. Selon le plan de transformation de l’économie française du Shift Project, il est prévu de créer pas moins de 1,1 million d’emplois verts d’ici 2050 pour assurer la transformation écologique de la société. On peut également mentionner des exemples de métiers verts pour transformer les entreprises tels que le responsable mesure d’impact et data ESG, le consultant RSE, le chief impact officer, etc.

Les métiers utiles à la planète et à la société

Découvrez cinq métiers qui sont utiles à la planète et à la société.

  1. Le premier métier est celui de consultant en Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE). Ce métier, accessible après un bac+5, permet de sensibiliser les entreprises aux enjeux environnementaux et sociaux. Le salaire brut mensuel d’un consultant RSE est de 2 300 €.
  2. Ensuite, nous avons le gestionnaire forestier, dont le rôle est de gérer et de préserver les ressources forestières. Un débutant dans ce métier peut s’attendre à un salaire mensuel brut de 2 035 €.
  3. L’apiculteur est un autre métier utile à la planète, car il contribue à la préservation de la biodiversité en veillant à la santé des abeilles et à la production de miel. Pour exercer ce métier, il est nécessaire d’avoir un diplôme dans le domaine de l’agriculture.
  4. Le chef de projet sites et sols pollués est également un métier important pour la protection de l’environnement. Ce métier requiert une première expérience de terrain et un diplôme d’ingénieur.
  5. Le technicien en traitement des déchets joue un rôle clé dans le bon fonctionnement du processus de traitement des déchets. Ces cinq métiers offrent des opportunités de contribuer activement à la préservation de la planète et de la société.

Professions éco-responsables : l’avenir du marché du travail

Les professions éco-responsables, indispensables pour la protection de notre biosphère et la garantie de la santé collective, sont diverses et confrontées à de multiples enjeux. Près de trois quarts des emplois liés à la gestion des détritus et à la salubrité sont tenus par des employés non compétents. Il est donc primordial d’embaucher du personnel compétent pour accomplir ces tâches. Les besoins en embauche se trouvent principalement dans la fourniture de l’eau potable et l’épuration des eaux résiduaires. Les entreprises et les administrations doivent investir dans l’éducation et le soutien des travailleurs afin de garantir des services de qualité. Il faut sensibiliser les citoyens à l’importance de la gestion des détritus et de la conservation des ressources en eau.

Conformément à l’extrait, il existe six catégories de structures différentes où avoir un impact positif :

  • les entreprises en mutation,
  • les organismes de sensibilisation ou d’éducation aux défis du développement durable,
  • les structures associatives, etc..

On peut mentionner des exemples de professions vertes telles que l’ingénieur spécialisé dans les énergies renouvelables, le chef de projets en rénovation énergétique des édifices, l’océanographe, l’agent d’entretien de la nature, etc. En 2018, ces professions employaient 140 000 personnes. Selon le plan de transformation de l’économie française du Shift Project, il est prévu de créer pas moins de 1,1 million d’emplois verts d’ici 2050 pour assurer la transformation écologique de la société. On peut également mentionner des exemples de professions vertes pour transformer les entreprises tels que le responsable mesure d’impact et data ESG, le consultant RSE, le chief impact officer, etc.

Quels métiers exercer pour sauver la planète ?

 

Lucas (Angers) : « Cherche un métier utile pour la Planète, la Nature et/ou les animaux »

Ma quête a toujours été de trouver un métier utile pour la Planète, la Nature et/ou les animaux. J’ai toujours été passionné par l’écriture, le dessin, le design, la photographie, le développement personnel et la psychologie. Malgré mon manque de diplôme, j’ai toujours été déterminé à faire quelque chose qui a du sens et qui contribue à la protection de la Nature.

Après avoir obtenu mon bac L, j’ai fait plusieurs essais d’études, notamment en langues, design et AES. Rien ne m’a vraiment intéressé. Des problèmes de santé et le manque de travail épanouissant ont fait que je n’ai jamais vraiment travaillé.

Malgré ces obstacles, je suis prêt à commencer à travailler, même en entrant par la petite porte, et à envisager une formation courte si nécessaire. On m’a même suggéré de chercher des postes administratifs dans des associations consacrées à l’environnement. Je suis donc à la recherche de toutes les opportunités qui pourraient me permettre de réaliser mon rêve de travailler pour la planète.

Facebook
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FAITES LE QUIZZ POUR TROUVER VOTRE MÉTIER
Retour en haut

Log In