On vous aide à trouver votre futur métier

Comment devenir agent immobilier indépendant ?

agent immobilier
4.4/5 - (12 votes)

Bien souvent, le métier d’agent immobilier indépendant suscite des interrogations. Entre les compétences requises, les démarches administratives à effectuer et les défis à relever, l’envie de se lancer peut parfois être freinée par un manque d’informations claires et précises. Mais devenir agent immobilier indépendant est une opportunité professionnelle enrichissante et pleine de défis. Retour sur les étapes clés sur cette carrière.

Formation et statuts pour devenir agent immobilier indépendant

Pour devenir agent immobilier indépendant, il est possible de se lancer avec un bac + 2 dans le domaine de l’immobilier. Les études pouvant même se poursuivre jusqu’à bac + 5 avec un mastère en immobilier ou un master professionnel en droit immobilier. Cependant, il existe différentes options pour devenir agent immobilier indépendant sans diplôme, telles que l’expérience professionnelle ou la validation des acquis par expérience (VAE). Certaines plateformes comme Immoforma propose même des cours en ligne vous permettant d’upgrader vos compétences. 👉🏽 www.immoforma.fr/formation-agence-immobiliere/

Une fois les études terminées, il faut obtenir une carte professionnelle appelée carte T pour exercer en tant qu’agent immobilier et ouvrir sa propre agence. Cette carte est valable pendant 3 ans et doit être renouvelée avant son expiration. Pour l’obtenir, il faut avoir les compétences requises, telles qu’une licence ou un BTS dans le domaine immobilier, ou une expérience professionnelle d’au moins 10 ans chez un agent immobilier.

Une autre question importante à considérer est le statut : faut-il être indépendant ou se rattacher à une franchise ? Le choix dépendra des préférences et des objectifs de chacun. Pour travailler dans l’immobilier en tant qu’indépendant, il est possible de postuler dans un réseau de mandataires immobiliers et d’obtenir le statut d’agent commercial.

Différence entre agent immobilier et agent commercial en immobilier

Il faut faire la distinction entre agent immobilier et agent commercial en immobilier. En effet, l’agent commercial est un collaborateur indépendant de l’agent immobilier. Notons que la rémunération d’un agent immobilier salarié est différente de celle d’un agent commercial indépendant en immobilier. Les frais d’agence représentent environ 5% du prix de vente, dont le négociateur salarié ne perçoit en moyenne que 10% en commission. En revanche, l’agent commercial indépendant en immobilier exerce en son nom propre et sa rémunération dépend de son portefeuille clients et des biens vendus.

Création d’entreprise en tant qu’agent immobilier indépendant

Les activités de l’agent immobilier sont régies par la loi Hoguet et son décret d’application. Ces textes fixent les obligations spécifiques au métier, telles que la détention d’une garantie financière, la souscription d’une assurance responsabilité civile professionnelle, et la rédaction d’un contrat de mandat pour la diffusion des annonces immobilières.

Pour créer son entreprise en tant qu’agent immobilier indépendant, il est possible de choisir parmi différents statuts juridiques tels que la SAS, la micro-entreprise, la SASU, la SCI, la SARL, l’association ou l’EURL. Il est également important de réaliser un prévisionnel financier pour évaluer la viabilité du projet.

En résumé, pour devenir agent immobilier indépendant, il faut remplir les conditions nécessaires, obtenir une carte professionnelle, respecter les obligations légales et choisir un statut juridique adapté.

évolution professionnelle

Les options de carrière en immobilier

Outre le parcours traditionnel pour devenir agent immobilier autonome, il existe d’autres voies pour se lancer dans le secteur immobilier. Par exemple, vous pouvez envisager de devenir un consultant immobilier indépendant, qui offre des conseils et des services spécialisés à ses clients. De même, le rôle de gestionnaire de biens immobiliers peut être une option attrayante, car il implique la gestion et l’entretien de propriétés pour le compte de clients.

Une autre possibilité est de devenir un négociateur immobilier indépendant, qui se concentre sur la négociation des transactions immobilières entre les acheteurs et les vendeurs. Cela nécessite une excellente connaissance du marché immobilier local, ainsi que d’excellentes compétences en communication et en négociation.

Enfin, vous pouvez envisager de devenir un mandataire immobilier indépendant, qui travaille en tant qu’intermédiaire entre les vendeurs et les acheteurs de biens immobiliers. Ce rôle nécessite une connaissance approfondie des lois et réglementations immobilières, ainsi que la capacité de gérer efficacement les transactions immobilières.

Le choix de la structure d’entreprise : une donnée fondamentale !

Le choix de la structure d’entreprise est une étape fondamentale pour devenir un agent immobilier indépendant. Vous pouvez choisir de créer une entreprise individuelle, qui est la forme la plus simple et la plus flexible d’entreprise. Cependant, cette option peut entraîner une responsabilité illimitée pour les dettes de l’entreprise.

Une autre option est de créer une société à responsabilité limitée (SARL), qui offre une protection contre la responsabilité personnelle pour les dettes de l’entreprise. Cependant, la création d’une SARL peut être plus complexe et coûteuse que la création d’une entreprise individuelle.

Enfin, vous pouvez choisir de créer une société par actions simplifiée (SAS), qui offre une grande flexibilité en termes de structure et de gestion de l’entreprise. Cependant, la création d’une SAS peut être plus complexe et coûteuse que la création d’une SARL ou d’une entreprise individuelle.

Comment devenir agent immobilier ?

Témoignage de Marc : bien prendre en compte les charges liées au statut d’indépendant

En tant qu’ancien négociateur immobilier indépendant non salarié, je peux affirmer que le choix du statut est fondamental. Les pourcentages de rémunération peuvent sembler attractifs, avec par exemple 15% en mandat entrant sur mandat simple, ou 25% en mandat sortant sur mandat simple. Cependant, il faut prendre en compte les charges inhérentes à ce statut d’indépendant, qui ne sont généralement pas explicitées. De plus, certains considèrent ces offres comme potentiellement trompeuses. Il est donc primordial de bien négocier son contrat et de s’informer en profondeur avant de s’engager dans cette voie.

Facebook
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FAITES LE QUIZZ POUR TROUVER VOTRE MÉTIER
Retour en haut

Log In