On vous aide à trouver votre futur métier

Fiche Métier de grutier

Grue
4.3/5 - (18 votes)

Le conducteur de grue déplace des matériaux sur un chantier (béton, parpaing, plâtre, …) à l’aide d’un engin de levage équipé d’une cabine, de manière à les transmettre aux autres professionnels conformément aux règles de sécurité. Cet article vous fournit tous les renseignements nécessaires pour devenir conducteur de grue.

Que fait un Grutier : missions, tâches et fonctions

Quotidien d’un Conducteur de Grue

Au début de chaque chantier, le grutier assiste les installateurs pour équilibrer, soulever et actionner la grue. Il est responsable de son outil de manutention pendant les travaux et travaille souvent avec deux signaleurs qui lui fournissent les instructions de manutention par radio ou par le sol.

A son arrivée sur le chantier, le grutier obtient les consignes de transport des matériaux du chef de chantier. Une fois ces indications reçues, il peut déterminer le tracé le plus approprié pour le déplacement des charges.

Il monte dans sa cabine de commande par une échelle. Avant de manœuvrer, il vérifie l’état et la stabilité de son véhicule. Il calcule le poids de la grue et des matériaux à soulever et éventuellement rajoute des contrepoids (briques de béton à l’arrière de l’engin).

Note : en cas d’accident sur le chantier, le grutier peut être sanctionné, allant d’une simple amende pour une imprudence à une peine de prison en cas de violation flagrante des règles de sécurité.

Lorsque la grue est prête, les signaleurs attachant la charge à l’aide d’un accessoire de levage appelé élingue. Le grutier peut alors commencer sa mission de transport qui est divisée en deux étapes :

  • levage et déchargement : le grutier contrôle le chariot qui permet de monter et de descendre les matériaux reliés au câble de levage,
  • distribution des charges : le conducteur maîtrise le déplacement des matériaux sur le chantier en pilotant le chariot sur la flèche (ou la flèche elle-même).

Ces deux procédures sont répétées autant de fois que nécessaire pour déplacer les charges aux emplacements définis par le chef de chantier. À la fin du poste, il applique les procédures de sécurité relatives à la grue.

Tout au long du chantier, le grutier détecte et résout les dysfonctionnements de son engin (mécaniques, pneumatiques, etc). Une fois le travail terminé, il démonte la grue.

Le grutier peut se spécialiser, par exemple en devenant :

  • grutier sur chantier naval, aussi appelé « docker »,
  • grutier de ponts roulants, spécialiste du déplacement vertical,
  • grutier simulation et conception, qui a une excellente connaissance des logiciels professionnels.

Important : les grutiers débutants manipulent des grues de faible tonnage sous la surveillance d’un grutier plus expérimenté. Par la suite, il peut manœuvrer des grues capables de transporter jusqu’à 120 tonnes de matériaux simultanément.

La plupart des grutiers sont des hommes, mais ce métier est ouvert aux femmes.

Le grutier porte une tenue de ville confortable (jean, t-shirt, polo), à laquelle s’ajoutent des accessoires essentiels pour sa sécurité et son bien-être : casque avec jugulaire, chaussures, gilet et gants de sécurité, harnais d’escalade, lunettes de soleil. La plupart de ces équipements sont fournis par son employeur.

Son principal outil est la grue, qui peut prendre diverses formes et hauteurs, selon le type de chantier :

  • grue mobile à flèche treillis,
  • grue télescopique sur porteur,
  • grue à tour,
  • Grue à Montage par Élément (GME),
  • etc.

La cabine de sa grue est équipée d’une radio ou d’un talkie-walkie pour communiquer avec le reste du chantier.

Débouchés, recrutement, où exercer ce métier

Le grutier est recherché et les embauches s’effectuent généralement rapidement après la fin de la formation. Il est fréquent que ce soit l’employeur qui contacte le grutier pour lui proposer un poste. Les structures privées ou publiques (entreprises, agences d’intérim, etc.) dans lesquelles on peut exercer ce métier sont multiples : armée, Bâtiment et Travaux Publics, carrière d’extraction, construction navale, démolition, énergies, recherche maritime, etc.

Horaires, conditions et temps de travail

Le grutier travaille généralement de 8h00 à 17h00 en semaine et parfois le week-end, de nuit et les jours fériés. Il est possible que des heures supplémentaires ou de l’astreinte soient demandées. Les déplacements sur chantier peuvent durer plusieurs jours. Les grutiers bénéficient de 25 jours de congés payés et des congés pour les événements de la vie (décès, mariage, naissance, etc.).

Les risques encourus par le grutier sont nombreux, notamment les chutes, le renversement de l’engin, l’électrisation, le bruit et les intempéries. Il doit aussi être capable de supporter de longues périodes assis dans un espace restreint.

Salaire d’un grutier

 

Voici les différents salaires net d’un grutier

  • Dès le début de sa carrière, un grutier peut s’attendre à un salaire moyen de 2.100€ brut par mois (1.638€ net).
  • Avec 3 à 5 années d’expérience, sa rémunération est plus élevée, atteignant approximativement 2.310€ brut (1.802€ net).
  • Après 10 années d’expérience, le salaire moyen peut grimper jusqu’à 2.837€ brut (2.213€ net).
  • Les grutiers qui travaillent en Île-de-France, quel que soit leur niveau d’expérience, perçoivent en moyenne 2.940€ brut par mois (2.293€ net).

De plus, ils bénéficient régulièrement de primes, bonus et avantages sociaux tels que l’indemnisation en cas d’accident du travail, le treizième mois, le remboursement des frais de déplacement, une prime de panier repas, etc. En ce qui concerne l’évolution professionnelle, un grutier peut viser des postes à responsabilité tels que chef de l’équipe des grutiers, monteur de grues ou chef de chantier, à condition de passer des certifications. Il peut également devenir formateur d’adultes en manutention et levage.

+d’infos sur combien gagne un grutier

Quel diplôme, études et formations pour devenir Grutier ?

Pour être grutier, vous avez besoin d’un diplôme de niveau CAP / BEP, tel que le CAP Conducteur d’Engins de Travaux Publics et Carrières ou le BEP Conducteur de Grue à Tour, à préparer en alternance ou en contrat de professionnalisation.

Une formation de niveau BAC vous donnera plus de responsabilités dès le début de vos fonctions. Il est possible de se prévaloir de la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) ou d’obtenir un Titre Professionnel de Conducteur de Grue à tour en cas de reconversion professionnelle, grâce à votre Compte Professionnel de Formation (CPF). La formation dure entre 1 à 3 mois et vous apprend à conduire une grue dans les deux conditions. Vous obtiendrez peut-être un Certificat de Compétences Professionnelles (CCP).

Le métier nécessite également un permis poids lourd et un Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité (CACES), à valider auprès d’un centre de formation agréé. Une formation continue est également recommandée. Avant de prendre vos fonctions de grutier, vous devez être reconnu apte par la médecine du travail.

Synonymes et métiers apparentés : conducteur d’engins, maître d’ouvrage, menuisier, manutentionnaire, chauffeur poids lourds, chef de projet, tuilier.
Niveau d’étude requis : CAP/BEP.
Formation en alternance : oui.
Salaire à l’embauche : 2100€ brut par mois + primes.
Catégorie : employé, fonctionnaire, militaire.
Âge limite pour le recrutement : 16 ans minimum pour le CAP/BEP.

Le rôle crucial du conducteur de grues à tour dans le secteur du BTP

Dans le domaine du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP), le conducteur de grues à tour joue un rôle crucial. Ce professionnel est en charge de la manipulation de ces machines imposantes, essentielles pour le déplacement de charges lourdes sur les chantiers. Son travail nécessite une grande précision et une attention constante pour garantir la sécurité de tous sur le site.

Pour accéder à ce métier, il est nécessaire de passer par une formation spécifique, souvent proposée par des organismes comme Manpower. En plus de la formation, ces organismes offrent également des services d’accompagnement pour les candidats, comme la création de CV ou la préparation aux entretiens.

Cependant, le métier de grutier ne se limite pas à la conduite de la grue. Il doit également assurer la maintenance de son outil de travail et être capable d’intervenir en cas de panne. Il doit aussi savoir communiquer efficacement avec les autres membres de l’équipe de chantier pour coordonner les opérations.

Enfin, il est intéressant de souligner que le secteur du BTP est en constante évolution, avec l’apparition de nouvelles technologies et méthodes de travail. Ainsi, le grutier d’aujourd’hui doit être capable de s’adapter à ces changements et de se former en continu pour rester à la pointe de son métier.

Cette évolution constante du secteur ouvre de nouvelles perspectives pour le métier de grutier, qui doit sans cesse s’adapter et se former pour répondre aux nouvelles exigences et opportunités du marché.

Facebook
Twitter

2 réflexions sur “Fiche Métier de grutier”

    1. Oui il existe beaucoup d’organismes de formation pour ce type de poste :

      • KRANING: Programmes de formation en planification, coordination et inspection.
      • Assystem: Formation pour ingénieurs avec expérience en levage et manutention.
      • IDEAL Formation: Formations en manutention, levage et sécurité au travail à Genas, Lyon.
      • Cortes Formation: Formation sur le dimensionnement des appareils de levage.
      • ISTS: Formation en accroche et levage dans le spectacle vivant.
      • Alive School: Formation pour techniciens en accrochage et levage.
      • Électricité de France: Formations pour ingénieurs en manutention-levage.
      • Alten: Formation pour ingénieurs spécialisés en électromécanique.
      • Artek Formations: Formation en levage, moteurs et ponts.
      • UIMM Pôle Formation Bretagne: Centre de formation industrielle spécialisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FAITES LE QUIZZ POUR TROUVER VOTRE MÉTIER
Retour en haut

Log In