On vous aide à trouver votre futur métier

Salaire d’un Courtier en Assurance ?

Infographiste
4.7/5 - (20 votes)

Le courtier en assurance est un intermédiaire qui analyse les offres des compagnies d’assurance pour aider ses clients à choisir le contrat le plus adéquat à leurs besoins. Quel est le salaire d’un courtier en assurance ? Comment ce métier évolue-t-il pendant la carrière ?

Quelle est la rémunération d’un courtier en assurance ?

Rémunération d’un courtier en assurance indépendant

Après quelques années d’expérience, un courtier en assurance peut devenir indépendant. La rémunération est alors fonction de son portefeuille client, des tarifs et des charges. Certains courtiers arrivent à se dégager un CA de 10 000€ par mois, tandis que d’autres ont des difficultés à se rendre visible.

Pour calculer le salaire mensuel d’un courtier en assurance indépendant, il faut soustrayer les frais de fonctionnement, les impôts, les taxes, les prélèvements sociaux et les cotisations de son CA.

Le courtier peut déduire de ses impôts les charges suivantes : assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RCP), petit équipement (smartphone, mobilier de bureau, etc.), frais de véhicule, frais de repas, etc.

Salaire d’un courtier en assurance salarié

Les salaires des courtiers en assurance qui travaillent dans le secteur privé sont variables et dépendent de plusieurs facteurs, tels que :

  • le secteur d’activité de l’entreprise (ex. : automobile, santé, habitation, travaux, etc.)
  • la taille de l’entreprise (PME / grand groupe)
  • l’expérience
  • la nature du contrat (temps plein, temps partiel, etc.)

À ses débuts dans le métier, le salaire mensuel brut d’un courtier en assurance se situe entre 1500€ et 3000€ (entre 1170€ et 2340€ net).

Les courtiers plus expérimentés gagnent entre 4000€ et 6000€ brut par mois (entre 3120€ et 4680€ net). Les courtiers seniors, qui travaillent par exemple dans un grand groupe ou en région parisienne, ont un salaire mensuel brut de 7500€ (5850€ net).

En plus de ce salaire fixe, un courtier en assurance reçoit des rémunérations variables sous forme d’honoraires, de commissions et de primes.

Dans les grandes entreprises, les courtiers peuvent bénéficier d’avantages économiques et sociaux tels que : mutuelle santé, participation et intéressement aux bénéfices de l’entreprise, prime de garde pour les enfants, remboursement des frais de transport et tickets restaurant.

Les droits des courtiers en assurance sont inscrits dans la convention collective des entreprises de courtage d’assurances et/ou de réassurances. Il est notamment mentionné que le courtier peut effectuer jusqu’à 150 heures supplémentaires par an sur demande de sa hiérarchie mais n’est pas obligé de le faire s’il n’a pas donné son accord. Les heures supplémentaires peuvent être récupérées sous forme de repos ou bien être rémunérées avec une majoration de 25% pour les 8 premières heures de la semaine et de 50% pour les heures suivantes.

Évolution de carrière d’un Courtier en Assurance

Évolution de carrière d’un Courtier en Assurance Indépendant

L’évolution professionnelle classique pour le courtier en assurance indépendant est de s’associer avec d’autres experts pour créer un cabinet de conseil en courtage.

Il peut également décider d’offrir des prestations de formation en courtage en assurance.

Enfin, il a la possibilité d’étendre ses services à un marché international afin de remporter plus de contrats.

Évolution professionnelle d’un Courtier en Assurance Salarié

Tout au long de sa carrière en entreprise, le courtier en assurance peut obtenir des avancements internes qui leur permettent d’accroître leurs responsabilités et leur rémunération.

Il peut se voir affecté à un secteur géographique plus important ou bien passer d’un clientèle de particuliers à un portefeuille de professionnels.

Avec l’expérience, il peut également être promu à des postes d’encadrement comme responsable courtage ou chef d’équipe en assurance.

En fin de parcours, si l’opportunité se présente dans sa société, il peut devenir directeur commercial.

Le courtier peut aussi choisir d’ouvrir son propre cabinet de courtage : il peut alors choisir sa clientèle, son secteur ou encore son produit de prédilection.

Pour exercer en tant qu’indépendant, il est nécessaire de créer une entreprise et de s’enregistrer sur le registre de l’ORIAS (Organisme pour le Registre unique des Intermédiaires en Assurance, Banque et Finance).

 

Facebook
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FAITES LE QUIZZ POUR TROUVER VOTRE MÉTIER
Retour en haut

Log In