On vous aide à trouver votre futur métier

Quel est le salaire d’un sous-officier de gendarmerie ?

capitaine gendarmerie française
4.4/5 - (21 votes)

 

La mission d’un Gendarme Sous-Officier consiste à assurer la sécurité des biens et des personnes. Mais connaissez-vous le salaire perçu par ce professionnel ? et comment peut-il progresser dans sa carrière ?

Comment un Gendarme est rémunéré, salaire, primes et indemnités

Salaire des métiers

Salaire du Gendarme Sous-Officier

En tant que membre des forces armées, le gendarme bénéficie d’un salaire fixé par une grille indiciaire nationale.

Le montant est lié à son échelon et à son grade de militaire. Il reste le même quel que soit son poste et sa localisation.

Une fois le concours de sous-officier réussi, l’élève-gendarme perçoit un revenu mensuel brut de 85,47€ à partir de son entrée à l’École de Sous-Officiers de Gendarmerie (ESOG). De plus, il est hébergé gratuitement.

Voici le montant indiciaire mensuel brut du corps d’emploi des Sous-Officiers de la Gendarmerie Nationale, sans primes :

  • Gendarme : de 1.607,37€ à 2.235,23€ + primes,
  • Maréchal des logis-chef : de 1.818,18€ à 2.253,98€ + primes,
  • Adjudant : de 1.977,50€ à 2.357,07€ + primes,
  • Adjudant-chef : de 2.183,69€ à 2.525,77€ + primes,
  • Major de gendarmerie : de 2.319,58€ à 2.764,75€ + primes.

Le salaire net du sous-officier est obtenu en ajoutant à ce montant de base, les primes et indemnités dont il a le droit.

Primes et indemnités pour un Sous-Officier de Gendarmerie

Les salaires de base du sous-officier sont complétés par des indemnités et primes selon sa situation personnelle et son affectation.

Nous allons vous présenter les principales.

  • Indemnité de Garantie Individuelle du Pouvoir d’Achat (GIPA) :

Le gendarme touche cette indemnité annuellement si son salaire indiciaire brut ne suit pas l’évolution du coût de la vie dans un délai de 4 ans, déterminé par décret. Elle correspond à la perte de pouvoir d’achat constatée.

  • Indemnité pour Frais de Transport des Personnes (IFTP) :

L’employeur prend en charge certaines dépenses liées aux déplacements et voyages du gendarme.

  • Complément Indemnitaire Restructuration (CIR) :

Le CIR est versé chaque mois au gendarme qui retourne dans son corps d’origine avec un salaire réduit, après avoir été affecté dans le cadre d’une restructuration.

  • Indemnité d’habillement, Chaussures et Petit Équipement (ICPE) :

Cette indemnité, payée une fois par an, est destinée à compenser l’usure des chaussures et du petit équipement du gendarme, sans distinction de grade.

  • Indemnité de Résidence (IR) :

Cette indemnité vise à réduire les différences entre les fonctionnaires vivant à Paris et en province, en compensant les coûts de la vie.

  • Indemnité de Sujet Géographique (ISG) :

L’ISG est versée au gendarme lors de son installation pour la première fois dans les Départements d’Outre-Mer (DOM), pour 4 années consécutives.

  • Indemnité Temporaire de Mobilité (ITM) :

Cette indemnité est accordée aux fonctionnaires en contrat à durée indéterminée (CDI), lors d’un changement de poste ou de lieu d’affectation décidé par l’administration.

  • Indemnité pour l’Utilisation d’une Langue Étrangère (IULE) :

Chaque mois, le gendarme qui utilise une langue étrangère dans sa mission touche une indemnité spécifique.

  • Régime Indemnitaire tenant compte des Fonctions de Sujétions, de l’Expertise et de l’Engagement Professionnel (RIFSEEP) :

Le RIFSEEP est un complément de salaire mensuel, qui récompense le travail du gendarme. Il est versé en fonction du nombre de points obtenus.

Gendarme aux jumelles radar

Avantages sociaux pour les sous-officiers de Gendarmerie

  • Indemnité compensatrice liée à l’augmentation de la Contribution Sociale Généralisée (CSG) :

Tous les agents publics sont concernés par cette indemnité visant à compenser la hausse de la CSG. Son montant est égal à la rémunération brute mensuelle du sous-officier de gendarmerie, multipliée par 0,76%.

  • Supplément Familial de Solde (SFS) :

Appelé “Supplément Familial de Traitement” (SFT) pour les fonctionnaires, le SFS est destiné aux militaires ayant au moins un enfant à charge.

  • Logement des gendarmes titulaires d’une concession par nécessité absolue de service :

Les sous-officiers de gendarmerie peuvent bénéficier d’un hébergement gratuit, par nécessité absolue de service, dans une caserne, un immeuble réquisitionné au profit de l’État ou, à titre exceptionnel, dans un logement individuel loué hors caserne, lorsque le manque de possibilités locatives locales est constaté.

Les élèves-gendarmes sont logés en internat.

  • Allocation pour l’Amélioration des Conditions du Cadre de Vie en enceintes militaires (AACV) :

L’AACV permet aux militaires de la gendarmerie d’améliorer leur mode de vie (aménagement d’une buanderie, d’un pressing) ou de financer leurs activités socio-culturelles et de

 

Évolution de carrière d’un Sous-Officier de Gendarmerie

évolution professionnelle

La progression hiérarchique d’un gendarme correspond à son ancienneté et à l’accès à des postes plus importants.

Pour bénéficier d’une promotion et d’un salaire plus élevé, le gendarme peut postuler à un poste supérieur dans le corps d’emploi des Sous-Officier de Gendarmerie (SOG). La réussite aux examens internes et un comportement exemplaire sont nécessaires.

Les grades du corps d’emploi des Sous-Officiers de Gendarmerie (SOG) qu’il peut atteindre :

  • Maréchal des logis-chef,
  • Adjudant,
  • Adjudant-chef,
  • Major de gendarmerie.

Dès trois années de carrière, le gendarme peut préparer l’examen d’Officier de Police Judiciaire (OPJ). Ce grade lui permettra de mener des enquêtes.

Il peut également choisir de spécialiser sa carrière : formation de gendarme à moto, de gendarme en montagne, de gendarme à cheval, intégration du GIGN, etc. Il a aussi la possibilité de passer un concours interne pour devenir Officier de Gendarmerie (OG).

Avant l’âge de la retraite, le sous-officier peut quitter la gendarmerie et intégrer la fonction publique en obtenant des équivalences.

Enfin, le secteur privé est ouvert aux gendarmes en reconversion. Ils peuvent mettre leurs compétences et leur expérience dans la sécurité (convoyeur de fonds, sûreté aéroportuaire…) ou dans le cadre de leur spécialisation (maître-chien, secouriste, plongeur, etc.).

+ D’infos : salaire sous-officier gendarmerie

Facebook
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FAITES LE QUIZZ POUR TROUVER VOTRE MÉTIER
Retour en haut

Log In