On vous aide à trouver votre futur métier

Fiche Métier infirmier(e)

Aide-Médico Psychologique
4.2/5 - (12 votes)

Un infirmier ou une infirmière est responsable de la mise en œuvre des soins médicaux à destination des patients pour leur permettre de retrouver la santé et le bien-être. Dans cet article, vous trouverez des informations utiles sur la profession d’infirmière.

 

Quel est le travail d’un Infirmier : tâches, missions et fonctions ?

 

Quotidien d’une Infirmière :

Il existe diverses sortes d’infirmières. Dans un établissement hospitalier, on peut trouver des infirmières généralistes formées à des soins généraux et des infirmières spécialisées : infirmière puéricultrice, infirmière en bloc opératoire et infirmière anesthésiste.

Il est possible de pratiquer ce métier en liberté, ou de manière salariée dans un établissement privé. Dans ce cas, les journées de travail peuvent être très différentes de celles dans un centre de santé public.

Infirmier Diplômé d’État (IDE) en soins généraux :

L’infirmière en soins généraux peut exercer dans divers services des hôpitaux et cliniques (psychiatrie, gériatrie, urgences, etc.). Quand bien même les tâches varient selon le service et l’établissement, l’infirmière a la même mission : effectuer des soins pour améliorer l’état de santé d’un patient.

Suivant les instructions du médecin, l’infirmière va établir un parcours de soins, accompagner le médecin sur le plan technique et soutenir le patient à chaque étape de ce parcours :

. elle obtient, auprès de ses collègues, des informations sur les événements de la journée précédente,

. elle vérifie les renseignements transmis par ses collègues (planification des médicaments, etc.),

. elle fait le tour des chambres pour s’assurer que les patients vont bien, leur distribuer leurs médicaments et effectuer leur toilette si nécessaire,

. elle aide les aides-soignantes à la distribution des repas,

. elle nettoie les sanitaires,

. au cours de la journée, elle prend en charge les nouveaux patients, recueille les informations nécessaires et constitue un dossier pour leur suivi,

. elle exécute les prescriptions médicales (injections, pansements, prises de sang, dialyse, pose des perfusions, prise de constantes, etc.),

. elle fait les visites avec le médecin et ajuste les prescriptions si besoin,

. elle s’occupe de la gestion d’une partie du matériel médical,

. elle prépare la transmission des informations pour l’équipe qui va prendre le relais à la fin de sa garde.

Lorsque l’infirmière travaille de nuit, et en particulier lorsqu’elle s’occupe de personnes âgées et vulnérables, elle doit réaliser plusieurs « tours » des chambres, souvent accompagnée d’une aide-soignante, pour s’assurer que tout va bien. Elle est aussi chargée de préparer les médicaments pour le lendemain afin d’éviter un manque et de passer une commande.

À noter : l’infirmière a un rôle propre, elle n’est pas uniquement le « bras » du médecin, elle peut prescrire si elle le juge nécessaire et dispenser des soins d’urgence.

Pour travailler dans certains services, il est nécessaire de se spécialiser :

L’Infirmière en Puériculture Diplômée d’État (IPDE) peut exercer à l’hôpital, à la maternité ou en centre de Protection Maternelle et Infantile (PMI). Elle prodigue des soins aux enfants malades et elle a un rôle d’éducation et de prévention auprès des parents.

L’ Infirmière de Bloc Opératoire Diplômée d’État (IBODE) suit le patient tout au long de son entrée au bloc opératoire, elle répond à ses questions et le renseigne sur tous les stades de son opération. Elle prépare le patient, le matériel et le bloc opératoire avant l’intervention. Elle effectue également des gestes post opératoire (prise de médicaments, etc.).

Infirmière Diplômée d’État Libérale (IDEL) :

Elle est une professionnelle qui officie à son propre compte. Elle offre des soins à domicile aux particuliers qui en ont besoin (sans hospitalisation) ou à court terme dans des établissements (maison de retraite, prison, etc.). Elle est également apte à effectuer une variété d’interventions médicales en fonction des soucis de santé des patients : prise de sang, surveillances de plaies, surveillance glycémique, injection d’insuline, préparation ou injection de médicaments, pansements, etc.

En dépit du fait que la majorité du personnel infirmier est composé de femmes, un homme peut tout à fait exercer ce métier.

Une infirmière, comme tout personnel de santé, doit porter une tenue de travail stérile qu’elle doit changer chaque jour. Elle est composée d’une blouse médicale blanche à manches courtes et d’un pantalon blanc. Ces vêtements sont fabriqués en polyester et coton.

Lorsqu’elle accomplit des soins, elle doit porter des gants stériles. Aucun effet personnel ne doit être porté pour éviter la propagation de bactéries. Dans un hôpital, les chaussures doivent être robustes, fermées et antidérapantes.

En ce qui concerne les infirmières libérales, aucune tenue n’est obligatoire et elles s’habillent normalement sans distinction. Cependant, elles transportent toujours avec elles tout le matériel nécessaire pour s’occuper adéquatement de leurs patients : pansements, appareil pour prendre la tension, seringues, …

Qualités essentielles, compétences requises pour être Infirmière :

Exerçant dans des conditions souvent pénibles (horaires longs et décalés) avec des personnes malades et souffrantes, une infirmière doit être résistante moralement.

Elle doit également manifester de l’empathie et posséder des qualités relationnelles afin de prendre soin, et de préserver la dignité de ses patients tout en effectuant un grand nombre de tâches avec rapidité. Comme le personnel manque souvent dans les établissements de soins, un rythme de travail rapide est généralement imposé. Par conséquent, elle doit être organisée et consciencieuse pour ne pas se laisser dépasser par la quantité de travail et éviter les erreurs, car cela peut avoir des conséquences graves. Enfin, surtout en milieu hospitalier, elle doit être apte à collaborer et à travailler en équipe, car elle rencontrera fréquemment des personnes et des services variés (médecin, aide-soignant, biologiste, brancardier).

Débouchés, recrutement, où exercer le métier d’Infirmier :

Les principaux débouchés sont les établissements de soins du secteur public (hôpitaux, cliniques, centres de rééducation, etc.). Cependant, il existe de nombreuses autres structures où des infirmières sont embauchées (établissement scolaire, centre de prévention, maison de retraite, entreprise, médecine du travail, sapeurs pompiers, organisation humanitaire, milieu carcéral).

Dans les établissements publics, les infirmières ont le statut de fonctionnaire. Dans le cas des entreprises privées, elles ont le statut de salarié. Lorsqu’elles sont à leur compte, elles sont considérées comme des professionnels libéraux. Dans ce cas, elles travaillent généralement avec des particuliers (personnes âgées, personnes nécessitant des soins réguliers sans hospitalisation).

En milieu hospitalier, pour être recruté, un diplôme d’État est requis des infirmières. Une formation spécialisée peut être nécessaire (bloc opératoire, puériculture, etc.). En plus, si l’on veut exercer à titre individuel, il faut pouvoir justifier d’au moins 24 mois et 3.200 heures de travail effectif en milieu hospitalier pendant les 6 années précédant la demande d’installation.

Il y a un très grand nombre d’offres d’emplois pour les infirmières. Une fois le diplôme obtenu, il y a des chances importantes de trouver un emploi.

Horaires, conditions et temps de travail d’une Infirmière :

En milieu hospitalier, les horaires des infirmières sont souvent variables et décalés. Elles travaillent parfois le matin, le soir, la nuit, les week-ends et les jours fériés et les heures supplémentaires sont fréquentes. Dans d’autres structures, les horaires sont plus réguliers (horaires de semaines, sans nuits ni week-end). Les infirmières libérales ont des horaires variables selon les besoins des patients.

 

Horaires, conditions et temps de travail d’une Infirmière :

En milieu hospitalier, les horaires des infirmières sont souvent modifiables et alternés. Le matin, le soir, la nuit, les week-ends et les jours fériés sont des horaires de travail possibles et les heures supplémentaires sont fréquentes. Dans d’autres structures, les horaires sont plus réguliers (horaires de semaines, sans nuits ni week-end). Les infirmières libérales ont des horaires variables selon les besoins des patients.

 

Quels concours, études, diplômes, formations pour devenir Infirmier :

Pour devenir infirmier, il est obligatoire d’obtenir le Diplôme d’État d’Infirmier. Ce diplôme est accessible après un Baccalauréat et se prépare dans des Instituts de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) qui dépendent du ministère de la Santé. Il en existe 326 répartis partout en France. Il n’y a pas de limite d’âge pour intégrer cette formation, mais il n’est pas possible de la suivre en contrat d’apprentissage après 26 ans.

Comment suivre la formation d’un IFSI :

Jusqu’en 2018, la sélection des étudiants pour intégrer un IFSI était faite sur concours. Depuis 2018, la procédure est intégrée à la plateforme web ParcourSup. La sélection se fait donc sur dossier, à l’image des autres formations proposées sur cette plateforme. Les aides-soignants et les auxiliaires de puériculture bénéficient d’une voie spécifique pour intégrer un IFSI.

Les professionnels déjà titulaires d’un Baccalauréat et les professionnels non-bacheliers ayant plusieurs années d’expérience peuvent également s’inscrire sur ParcourSup. Ils devront cependant passer une étape de présélection avant de pouvoir accéder à la formation.

Préparation au Diplôme d’État d’Infirmier :

La formation dure 3 ans et comprend des enseignements théoriques et des stages. Les 750 heures de cours magistraux, les 1.050 heures de travaux dirigés et les 300 heures de travail personnel guidé sont répartis en 6 unités d’enseignements. La formation clinique (les stages) de 2.100 heures est répartie sur 7 stages.

UE 5 – Intégration des connaissances et posture professionnelle infirmière :

– Assistance dans l’exécution des soins quotidiens,
– Évaluation d’une situation clinique,
– Communication, gestion de projet,
– Soins éducatifs, formation des professionnels,
– Mise en œuvre des thérapies et coordination des soins,
– Étude de la qualité et traitement des données scientifiques et professionnelles,
– UE optionnelle.

UE 6 – Méthodes de travail :

– Méthodes de travail et utilisation des TIC,
– Anglais professionnel.

Après l’obtention du diplôme (sous réserve de la réussite au contrôle continu et d’épreuves finales, y compris la soutenance d’un mémoire) l’étudiant possède un niveau Bac+3, il peut donc poursuivre ses études vers un Master puis un Doctorat.

Il peut également choisir de suivre des formations spécialisées en puériculture, en bloc opératoire ou en anesthésie.

Combien gagne une Infirmière, rémunération, primes :

 

Rémunération d’une Infirmière de la fonction publique :

Lorsque l’infirmière travaille à l’hôpital, elle est fonctionnaire. Dans la fonction publique, les agents sont rémunérés selon des grilles indiciaires liées à leur cadre d’emploi et de leur grade et échelon dans ce cadre d’emploi.

Il existe deux cadres d’emplois regroupant tous les types d’infirmières de la fonction publique hospitalière :

. Salaires du corps des Infirmiers en Soins Généraux et Spécialisés (ISGS) :

Ce corps d’emplois regroupe les Infirmiers Diplômé d’État (IDE), les Infirmiers Bloc Opératoire Diplômés d’État (IBODE) et les Infirmiers Puériculture Diplômés d’État (IPDE).

Le corps des ISGS est composé de 3 grades de 10 échelons chacun.

Les IDE commencent au grade 1 et peuvent évoluer jusqu’au grade 2 en gravissant les échelons. Les IBODE et le IPDE commencent au grade 2 et peuvent évoluer jusqu’au grade 3.

Le salaire indiciaire pour le grade 1 des ISGS va de 1.827€ brut par mois (échelon 1) à 2.774€ brut par mois (échelon 10).

Pour le grade 2, de 1.977€ brut par mois (échelon 1) à 2.938€ brut par mois (échelon 10).

Pour le grade 3, de 2.043€ brut par mois (échelon 1) à 3.083€ brut par mois (échelon 10).

. Salaires du corps des Infirmiers Anesthésistes Diplômés d’État (IADE) :

Le cadre d’emploi des IADE est composé de deux grades :

. infirmière IADE : grade 1 (10 échelons),
. infirmière IADE : grade 2 (6 échelons).

Le salaire pour le grade 1 des IADE va de 2.043€ brut par mois (échelon 1) à 3.083€ bruts par mois (échelon 10).

Pour le grade 2, de 2.591€ brut par mois (échelon 1) à 3.153€ brut par mois (échelon 6).

Les infirmières doivent avoir obtenu leur Diplôme d’État pour être recrutées. Une formation spécialisée peut être exigée (bloc opératoire, puériculture, etc.). Il est également nécessaire d’avoir travaillé 3.200 heures en milieu hospitalier pour exercer à titre individuel.

Le marché du travail est très favorable pour les infirmières. Une fois le diplôme obtenu, il y a des chances importantes de trouver un emploi.

Salaire d’une Infirmière en profession libérale :

Lorsque l’infirmière travaille à son compte, sa rémunération dépend du nombre de patients et des soins qu’elle prend en charge. La caisse nationale d’assurance-maladie a estimé que les infirmières libérales génèrent en moyenne un chiffre d’affaires de 6.500€ brut par mois, mais il faut beaucoup d’heures pour atteindre ce montant. Les charges étant plus élevées en profession libérale qu’en emploi salarié ou en fonction publique, le salaire net sera nettement réduit et devrait se situer autour de 3.500€ par mois, à déduire du montant de la déclaration 2035 et de l’impôt sur le revenu. Les infirmières libérales ne bénéficient pas non plus des avantages des salariés, comme par exemple les congés payés.

Évolution professionnelle d’une Infirmière :

Les spécialités IBODE, IPDE et IADE sont des évolutions professionnelles possibles pour les Infirmières « généralistes » (IDE). Après quelques années d’expérience, elles peuvent accéder à un poste de cadre de santé qui consiste à gérer une équipe. Une infirmière peut par exemple devenir cadre de santé d’une équipe d’infirmières anesthésistes. Elles peuvent également s’installer à leur compte après deux années en milieu hospitalier et ainsi augmenter leur salaire. Enfin, elles peuvent se diriger vers d’autres professions paramédicales, ce qui nécessitera parfois des formations complémentaires.

Synonymes et métiers associés : infirmier à domicile, agent hospitalier, soignant, agent de brancardage, ambulancier, secouriste, auxiliaire de puériculture, auxiliaire d’ambulance.
Éducation nécessaire : Diplôme d’État (DE) d’infirmier (Niveau Bac+3).
Études avec alternance : oui.
Rémunération débutante : 1.740€ brut par mois + indemnités en tant que fonctionnaire.
Statut : fonctionnaire de catégorie A ou B de la fonction publique hospitalière, salarié du secteur privé ou travailleur indépendant.
Âge limite pour un recrutement : 18 ans au minimum.

Facebook
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FAITES LE QUIZZ POUR TROUVER VOTRE MÉTIER
Retour en haut

Log In