On vous aide à trouver votre futur métier

Fiche Métier d’Assistant de Vie Scolaire (AVS)

4.1/5 - (18 votes)

Missions et fonctions d’un Assistant de Vie Scolaire (AVS) : L’Assistant de Vie Scolaire (AVS) accompagne des enfants handicapés ou en difficulté à l’école ou à l’extérieur de l’établissement scolaire. Il aide l’enfant à intégrer le milieu scolaire et à avoir une scolarisation normale. Il assiste également les enseignants et les élèves pour réaliser certains travaux scolaires.

L’assistant de vie scolaire soutient les enfants handicapés ou en difficulté à l’école. Il leur offre une assistance pour leur permettre d’avoir une scolarisation normale. Dans cette fiche, vous trouverez toutes les informations pour devenir assistant de vie scolaire.

Missions et fonctions d’un Assistant de Vie Scolaire (AVS) : L’Assistant de Vie Scolaire (AVS) accompagne des enfants handicapés ou en difficulté à l’école ou à l’extérieur de l’établissement scolaire. Il aide l’enfant à intégrer le milieu scolaire et à y suivre une scolarité normale. Il soutient également les enseignants et les élèves pour réaliser certains travaux scolaires.

Quel est le rôle de l’Assistant de Vie Scolaire : fonctions et missions

L’Assistant de Vie Scolaire a pour mission d’assister les enfants handicapés ou en difficulté scolaire à l’école. Il peut travailler dans une école primaire, un collège ou un lycée et son but est d’aider l’enfant à acquérir et à améliorer son autonomie à l’école, tout en favorisant son intégration. La Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) détermine les enfants qui bénéficient de cet accompagnement. Le statut d’AVS est en train d’être remplacé par celui d’AESH (Accompagnant d’Enfants en Situation de Handicap) qui permet d’accéder à plus d’avantages.
 
 


 

Quotidien d’un AVS

Le travail d’un AVS commence par l’organisation de sa journée. Il se réunit si possible avec l’enseignant et l’éducateur ou l’aide-soignante afin de discuter des leçons, des difficultés des élèves, des progrès et des besoins. Si l’AVS travaille dans une classe ULIS (Unité Localisée d’Intégration Scolaire), il seconde activement l’enseignant et aide les élèves à comprendre leurs leçons et à réaliser leurs exercices. Il assiste également les élèves à la cantine pour leur apprendre des automatismes. Lors d’un accompagnement en inclusion, son rôle consiste à aider un ou deux élèves selon un programme défini. L’AVS accompagne les élèves à la sortie des classes jusqu’au portail.

Un assistant de vie scolaire n’a pas besoin d’équipement spécifique. Il travaille en tenue de ville ou confortable et peut avoir besoin de matériel scolaire fourni par l’établissement.

Qualités essentielles, compétences nécessaires

Pour exercer le métier d’AVS, il faut posséder patience, écoute et pédagogie. Avoir le sens de l’empathie et du respect est également essentiel. Il faut être capable de s’impliquer et d’encourager les élèves tout en demeurant vigilant et en évitant de s’attacher émotionnellement.

Opportunités d’emploi, recrutement et où exercer ce métier

Pour être embauché en tant qu’Assistant de Vie Scolaire (AVS), il fallait envoyer une candidature (CV + lettre de motivation) à l’Inspection Académique. Si le profil correspondait, le candidat était convoqué à un entretien à l’Inspection Académique, puis avec le chef d’établissement avant d’être engagé.

À partir de 2019, ce sont les Accompagnants d’Enfants en Situation de Handicap (AESH) qui sont recrutés par l’Éducation Nationale. Ces derniers ont le même rôle que les AVS, mais n’ont pas le même statut.

La décision de recruter exclusivement des AESH a été annoncée en janvier 2019 et mise en application en juillet 2019. Auparavant, un candidat était engagé en contrat à durée déterminée (CDD) de 1 an renouvelable. Il n’avait pas le droit de travailler plus de 6 années en tant qu’AVS, son contrat étant un contrat de droit privé régi par le Code du travail.

Un AESH a un CDD de 3 ans renouvelable une fois avant de pouvoir prétendre à un contrat à durée indéterminée (CDI). Son contrat est un contrat de droit public signé avec l’Éducation Nationale.

Les AVS déjà en poste seront progressivement remplacés par des AESH.

Diplômes, études et formations pour devenir AVS

Pour devenir Auxiliaire de Vie Sociale (AVS), il est nécessaire de répondre à l’une des trois conditions suivantes :

  • être titulaire du baccalauréat ou d’un niveau d’étude similaire,
  • avoir obtenu un Diplôme d’État d’Accompagnant Éducatif et Social (DEAES) ou un diplôme professionnel dans le domaine de l’aide à la personne,
  • avoir travaillé neuf mois dans le secteur de l’accompagnement des personnes en situation de handicap.

Examen pour intégrer le DEAES

Avant de suivre la formation, le candidat est soumis à un examen organisé par les organismes de formation, qui se compose d’une épreuve écrite et d’un entretien oral :

  • l’épreuve écrite est un questionnaire qui porte sur l’actualité sociale. Si le test est réussi avec la moyenne, le candidat peut passer l’entretien oral.
  • l’entretien oral a pour objectif d’étudier le projet, les motivations et le cheminement du candidat.

Une fois ces deux épreuves réussies, le candidat peut suivre la formation d’accompagnant éducatif et social.

Formation DEAES

La formation se compose de 525 heures de cours et de 840 heures de stage sur une durée de 12 à 24 mois, selon les organismes de formation.

L’élève doit choisir une des trois spécialités, qui seront enseignées tout au long de la formation :

  • accompagnement de la vie à domicile,
  • accompagnement de la vie en structure collective,
  • accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire (option conseillée pour les AVS).

La formation se divise en 4 domaines :

  • se positionner comme un professionnel dans le champ de l’action sociale,
  • accompagner la personne au quotidien et de manière proche,
  • collaborer avec les professionnels concernés,
  • participer à l’animation de la vie sociale et citoyenne de la personne.

L’étudiant devra effectuer plusieurs stages d’une durée variable selon les établissements. Ces stages, encadrés par un contrôle continu, servent à évaluer les compétences de l’élève. Une fois les examens finaux (écrits et oraux) réussis, le candidat peut recevoir le DEAES, délivré par la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale.

Le DEAES est également accessible par le biais de la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

Quel est le salaire d’un AVS et quelles sont ses possibilités d’évolution de carrière ?

Un AVS est rémunéré au SMIC horaire, ce qui correspond à environ 900€ brut par mois (soit environ 700€ net) pour un contrat de 20 heures par semaine.

L’Education Nationale n’embauche plus d’AVS, ces derniers étant amenés à devenir AESH (Accompagnants d’Enfants en Situation de Handicap) et à bénéficier ainsi d’un CDI et d’une meilleure rémunération avec des évolutions de salaire.

En ce qui concerne l’évolution de carrière, il n’existe pas vraiment de possibilités pour un AESH. Cependant, en possédant le DEAES (Diplôme d’État d’Accompagnant Éducatif et Social) ou un diplôme équivalent, un AVS ou AESH peut se reconvertir dans un autre métier du secteur social. Par exemple, il peut travailler dans les EHPAD (Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) ou dans les services à la personne.

Si l’AVS ne possède pas le DEAES, il peut le demander par la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience).

Synonymes et métiers associés : AESH, accompagnant éducatif et social, éducateur spécialisé, instituteur, EJE, moniteur éducateur, assistant de vie aux familles, aide médico-psychologique.
Niveau d’étude ou diplôme requis : BAC ou équivalent.
Études en alternance : non.
Salaire initial : SMIC.
Statut : employé.
Limite d’âge pour le recrutement : 18 ans.

Facebook
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FAITES LE QUIZZ POUR TROUVER VOTRE MÉTIER
Retour en haut

Log In