On vous aide à trouver votre futur métier

Fiche métier de policier municipal

Fiche Métier de Policier Adjoint de la Police Nationale
4.1/5 - (20 votes)

Tâches et missions du policier municipal : sous l’autorité du maire, il exerce des missions de prévention et de sécurité publique, veille à la tranquillité, à la salubrité et à la sûreté des personnes et des biens. Il constate par procès-verbal les infractions aux arrêtés municipaux.

Niveau d’étude requis : diplôme de niveau 3 (CAP, BEP, brevet des collèges…) pour le concours externe, aucun diplôme pour le concours interne, emplois réservés pour les militaires.

Salaire et évolution de carrière : 1.649€ brut par mois + primes. Statut : fonctionnaire territorial. Limite d’âge pour le recrutement : 18 ans minimum.

Métiers similaires : ASVP, gardien de la paix, gendarme, surveillant pénitentiaire, douanier, policier adjoint, gendarme adjoint volontaire.

Formation et concours : possibilité de formation en alternance pour devenir policier municipal.

EFM – Police municipale (supérieure et inférieure)

Les missions, tâches et fonctions d’un Policier Municipal


250 formations à domicile pour changer de vie !

👨‍🚀 👩‍⚕️ 👮 👩‍🌾 👩‍🍳


Quotidien d’un Gardien de Police Municipale

L’agent de police municipale est chargé de faire appliquer les ordonnances municipales, édictées sous la direction du maire et représente sa puissance de police.

Ses tâches sont principalement orientées vers la prévention plutôt que la répression. Il peut aussi s’impliquer dans des procédures judiciaires et accompagner les officiers de police dans leurs investigations.

Les activités d’un agent municipal peuvent varier d’un jour à l’autre. Lorsqu’il arrive au commissariat, il est informé des missions qui lui sont assignées et réalisées en équipe. Quand il n’y a pas d’urgence à gérer, le gardien de police effectue des rondes de surveillance à pied, à vélo ou en voiture.

Les fonctions de l’agent de la police municipale sont diverses :

  • Îlotage : technique de surveillance qui consiste à patrouiller de manière répétée dans un lieu défini (une ville ou un quartier). Il s’agit aussi de mieux connaître son environnement et renforcer les liens avec la population, en contactant les acteurs du territoire (associations, clubs sportifs, etc).
  • Maintenance de l’ordre public : diverses tâches sont dévolues à cette mission, comme le placement des commerçants ambulants sur les marchés, le contrôle des chiens catégorie 1 et 2, l’arrêt des nuisances sonores ou des bagarres de rue, le maintien des foules lors de manifestations, etc.
  • Surveillance routière : il s’agit de veiller au respect des règles de circulation et verbaliser les conducteurs en infraction (alcoolémie, téléphone au volant, enfant non attaché, etc.). Le policier municipal peut aussi ordonner le départ à la fourrière d’un véhicule dont le stationnement est gênant.
  • Informer les usagers : lors de ses patrouilles, l’agent municipal informe la population des comportements inacceptables. Il peut aussi être soutenu par sa brigade si la situation dégénère.
  • Interpellation pour délit flagrant : si la prévention n’est pas suffisante pour mettre fin au trouble public, le policier municipal peut sanctionner les auteurs des infractions commises sur son territoire. Il prévient le maire et un officier de police judiciaire.
  • Permanence : l’agent reçoit le public et leur vient en aide pour des conflits de voisinage, des disputes de couple, des cambriolages, des objets perdus, etc. Il dirige les victimes vers les services compétents et mène des enquêtes administratives (audition de témoins, collecte des preuves, etc).

En fin de journée, le policier municipal rédige un rapport sur les incidents auxquels il a été confronté et le transmet à sa hiérarchie.

Spécialités des métiers de la Police Municipale.

Le policier peut se spécialiser dans une brigade spécialisée de la police municipale :

  • Policier municipal à moto / scooter : équipé d’un deux-roues, le policier motard assure la sécurité des voies routières et vérifie la légalité des automobilistes (contrôles d’identité et de véhicules, tests d’alcoolémie, etc.). Le policier municipal est un agent public qui effectue des missions de répression de la petite délinquance, en support de la gendarmerie et de la police nationale. Il peut être affecté à une brigade équestre ou canine, à la surveillance des plages, au transport en commun et à la sécurité fluviale. Il est habillé d’un pantalon et d’un polo bleu marine comportant les sigles « Police Municipale » et les grades sur le bras. La commune d’affectation peut fournir une arme à feu et des accessoires comme des bottes souples, un gilet pare-balles, une radio individuelle et des menottes. La proportion des femmes exerçant ce métier augmente.

Qualités essentielles, compétences nécessaires

La polyvalence du métier de policier municipal demande de multiples qualités et compétences aussi bien relationnelles, intellectuelles que physiques.

Son aptitude à communiquer est un atout essentiel pour informer la population quant à la réglementation en vigueur. La pédagogie est également importante pour organiser des campagnes de prévention auprès des enfants en milieu scolaire. Une bonne capacité à travailler en équipe est aussi requise puisque l’agent évolue en brigade.

La maîtrise des techniques de communication est nécessaire pour gérer les conflits et mettre en place une médiation entre la population et les forces de l’ordre, qu’il représente. Des connaissances de bases des logiciels bureautiques sont appréciées.

Une grande vivacité et la faculté de prendre des mesures pour assurer la sécurité des personnes et des biens sont recherchées. La maîtrise de soi et la capacité à analyser puis à gérer diverses situations sont également indispensables.

Le sens du service public, la discrétion et le respect de la déontologie seront des critères de recrutement, de même que la disponibilité puisqu’il est fréquent pour un policier municipal de faire des heures supplémentaires.

Une bonne condition physique est également exigée, car l’agent est amené à faire des patrouilles durant de longues heures, au cours desquelles il peut aussi avoir à garder une position debout statique. S’il travaille à cheval ou à vélo, ce critère est d’autant plus important.

Débouchés, recrutement, où exercer ce métier

Le métier de policier municipal s’exerce au sein d’une commune ou d’une intercommunalité (regroupement de municipalités).

Pour devenir policier municipal, il faut réussir le concours externe ou interne, décrocher un poste dans une commune ou une intercommunalité selon une procédure classique (CV, lettre de motivation, entretien d’embauche), et suivre une formation initiale. Après une année de stage au sein de la première commune qui l’emploie, le policier municipal est titularisé.

Pour entrer dans une brigade spécialisée, le policier municipal candidature auprès de la commune qui publie l’offre d’emploi qui l’intéresse. Cette procédure peut avoir lieu en interne si la brigade spécialisée se trouve dans la commune d’affectation du policier, avec des facilités pour atteindre le poste en fonction de son exemplarité.

Certaines communes proposent des formations pour les agents publics à la spécialité qui l’intéresse. Mais l’agent peut aussi se former auprès d’un centre de sécurité privé agréé, comme pour devenir maître-chien par exemple. La commune prendra alors en charge le coût de la formation.

Horaires, conditions et temps de travail

Les missions du policier municipal dépendent en partie des situations qui se présentent dans la commune, ce qui peut rendre ses horaires irréguliers. Cependant, la journée quotidienne d’un agent municipal est généralement de 10 heures, sans dépasser 12 heures au maximum.

En journée, le policier peut prendre une pause de 20 minutes toutes les 6 heures de travail effectif selon le décret relatif à l’aménagement et à la réduction du temps de travail dans la fonction publique de l’État.

L’organisation en brigades de jour et de nuit (22h / 5h ou 22h / 7h) permet aux équipes de la police municipale d’effectuer un roulement selon un planning fixe. C’est la collectivité employeur qui détermine les conditions de mise en place de ces cycles de travail. Quoi qu’il en soit, la semaine du policier municipal ne peut excéder 48 heures.</

Les agents publics peuvent travailler des heures supplémentaires en cas de besoin accru de main-d’œuvre. Ces heures supplémentaires sont généralement comptabilisées dès l’heure de dépassement du calendrier de travail. Elles peuvent être prises sous forme de congé compensatoire dans un délai fixé par le conseil municipal ou, à défaut, être rémunérées.

Exercer le métier de policier municipal peut être très pénible car les horaires sont irréguliers et les agents publics sont fréquemment exposés à des actes violents de la part des usagers et à une charge mentale importante, qui peut entraîner des traumatismes psychologiques liés aux interventions sur les accidents, au travail sous pression et au port de charges lourdes (barrières de sécurité, etc.).

 

Quel est le salaire des agents de police municipale et quelles sont les possibilités de carrière ?

Les agents de police municipale perçoivent un salaire fixe, indépendamment de la commune qui les recrute. Dès leur embauche, ils reçoivent une rémunération mensuelle brute de 1.649€. Cette somme peut augmenter au fil des années, avec l’avancement dans les échelons de leur grade, ou bien en évoluant vers un grade supérieur. A ces salaires de base, il faut ajouter les primes, comme les bonifications indiciaires, le supplément familial et les indemnités de résidence.

Un policier municipal peut également changer de grade avant d’avoir gravi tous les échelons de son grade, à condition que cette demande soit validée par la Commission Administrative Paritaire. Il peut également passer des examens professionnels internes pour accéder à un grade supérieur. Dans ce cas, leur salaire et leurs responsabilités augmenteront.

Enfin, les policiers municipaux peuvent quitter la fonction publique territoriale avant la retraite et exercer des métiers dans la fonction publique ou le secteur privé, selon leurs compétences.

Quels diplômes, études, formations et concours sont requis pour devenir Policier Municipal?

Pour être policier municipal, il faut réussir le concours externe de brigadier, ouvert aux personnes âgées d’au moins 18 ans et titulaires d’un diplôme de niveau 3 (CAP, BEP, brevet des collèges…).

Il n’est pas nécessaire d’avoir un diplôme pour devenir policier municipal : avant de s’inscrire à un concours interne de gardien-brigadier, il faut travailler 2 ans en tant qu’Agent de Surveillance de la Voie Publique (ASVP), comme policier adjoint ou comme Gendarme Adjoint Volontaire (GAV). Des emplois de policiers municipaux sont aussi proposés aux militaires en reconversion. De plus, certains fonctionnaires peuvent obtenir un poste de policier municipal par détachement ou intégration directe.

Après avoir réussi le concours, le stagiaire doit suivre une formation initiale de 6 mois dispensée par le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT).

Concours de Policier Municipal

Il existe 3 concours pour devenir brigadier de police municipale : un externe et deux internes.

Concours Externe

Les épreuves du concours externe comprennent trois phases :

Admissibilité : deux épreuves écrites : rédaction d’un rapport à partir d’un dossier de 5 à 10 documents (1h30 – coefficient 3) et compréhension de texte à partir d’un article de 500 à 800 mots (1h00 – coefficient 2).

Admission : entretien avec un jury (20 minutes – coefficient 3) et épreuve de course à pied + épreuve sportive au choix (coefficient 1).

Concours Interne

Les Agents de Surveillance de la Voie Publique (ASVP) et les Agents de Développement Sportif (ADS) qui souhaitent devenir policier municipal doivent avoir occupé leurs fonctions durant 2 années au moins au 1er janvier de l’année du concours.

Les épreuves sont presque les mêmes que pour le concours externe :

  • Admissibilité : rédaction du rapport de police uniquement (durée : 2h00),
  • Tests psychotechniques : avec un psychologue (épreuve non notée),
  • Admission : l’entretien avec le jury est basé sur un dossier professionnel qui fait état du parcours du candidat dans le domaine de la sécurité publique (20 minutes – coefficient 3), l’épreuve sportive est strictement identique à celle du concours externe (course de vitesse sur 10 mètres + épreuve sportive au choix – coefficient 1).

À noter : pour les deux concours, toute note inférieure à 5/20 à l’une des épreuves d’admission ou d’admissibilité est éliminatoire. L’admission au concours n’est possible qu’avec obtention d’une note moyenne égale ou supérieure à 10/20 pour l’ensemble des épreuves.

Le jury du concours établit le classement des candidats en fonction de leur note finale : les candidats les mieux notés sont « admis » jusqu’à ce que le nombre de postes disponibles soit rempli.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre guide complet du concours de policier municipal.

Détachement ou Intégration Directe

Certains membres de la fonction publique peuvent être nommés à un poste de brigadier dans la police municipale soit par voie de détachement, soit par intégration directe :

  • fonctionnaires de catégorie C de la fonction publique d’État,
  • fonctionnaires de la fonction publique territoriale,
  • fonctionnaires de la fonction publique hospitalière.

Leur emploi actuel doit comporter un indice brut de début équivalent ou supérieur à l’indice du 1er échelon de brigadier et ils doivent obtenir l’agrément du procureur de la République et du préfet. Une formation initiale leur est alors imposée.

Le grade de brigadier-chef principal ne peut être atteint que par avancement à l’issue d’une promotion interne.

Formation et Titularisation du Policier Municipal

Les candidats admis au concours de brigadier de la police municipale sont inscrits sur une liste d’aptitude pour une durée d’un an (renouvelable deux fois sur demande). Ils doivent alors postuler pour un poste en stage auprès d’une municipalité.

Les 6 premiers mois du stage consistent en une formation d’intégration. Celle-ci est organisée par le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT) aussitôt que le policier est nommé. La formation se déroule par alternance entre :

  • des cours théoriques (76 jours) : étude de l’organisation des institutions municipales et de l’État, environnement professionnel du métier de brigadier,…
  • des stages pratiques (24 jours) : maîtrise des techniques et moyens de défense et de sécurité des personnes et des biens, mise en application des arrêtés municipaux et préfectoraux,
  • un stage d’observation dans des structures partenaires (20 jours) : prison, gendarmerie, police nationale, sapeurs-pompiers, services sociaux, douanes…

Pendant sa formation, le brigadier est encouragé à faire du sport pour améliorer sa condition physique. Il est encadré par un tuteur policier municipal volontaire, employé de la même collectivité, sans lien hiérarchique, qui suit son progrès à travers une grille d’évaluation.

À noter : tout au long de sa formation, le gardien-brigadier est rémunéré.

À la fin de sa formation et sauf avis défavorable du CNFPT, le gardien-brigadier intègre le service de police de la municipalité qui l’a recruté. Il est titularisé par le maire à l’issue de sa période de probation d’un an.

Après agrément par le procureur de la République et le préfet (reconnaissance du grade) puis assermentation par le tribunal d’instance de son lieu d’exercice (possibilité de verbaliser), le brigadier peut exercer pleinement ses fonctions.

Réussir le Concours pour devenir Policier Municipal

Vous souhaitez devenir policier municipal ? Vous pouvez vous préparer à ce concours en achetant des livres et en travaillant seul. Toutefois, pour augmenter vos chances de succès, obtenir de meilleures notes et être mieux recruté, vous pouvez suivre une formation en ligne.

Avec une connexion web, vous pouvez vous former où vous le souhaitez, à votre rythme et à tout moment.

Le tutorat vous aide à vous organiser et à augmenter vos chances de réussir le concours afin d’obtenir une meilleure position.

Cette formation est de qualité, 94% des élèves sont satisfaits des résultats obtenus.

Les inscriptions sont ouvertes toute l’année, n’hésitez pas à demander une documentation gratuite en remplissant le formulaire ci-dessous, sans aucun engagement :

EFM – Police Municipale (Supérieur et Inférieur)


250 formations à domicile pour changer de vie !

👨‍🚀 👩‍⚕️ 👮 👩‍🌾 👩‍🍳


Facebook
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FAITES LE QUIZZ POUR TROUVER VOTRE MÉTIER
Retour en haut

Log In