Le site qui vous aide à trouver votre futur métier

Fiche Métier d’animateur périscolaire

Psychologue Scolaire
4.5/5 - (10 votes)

Un animateur périscolaire conçoit des exercices divertissants, manuels et artistiques pour un ensemble d’enfants dont il a la charge avant et après l’heure de classe. Cette fiche de poste vous fournit toutes les informations nécessaires pour devenir animateur périscolaire.

 

Quels sont les tâches et fonctions d’un Animateur Périscolaire ?

Journée type d’un Animateur

L’animateur périscolaire fait partie d’une équipe qui est dirigée par le directeur du Centre de Loisirs Associé à l’École (CLAE). Ensemble, ils élaborent des activités adaptées au rythme et à la demande des enfants, en respectant les principes de l’enseignement public.

Le poste de garde d’un animateur périscolaire débute au moment de l’accueil des enfants à l’école, entre 7h30 et 8h15. Pendant cette période, l’animateur veille à ce que les enfants soient calmes et à l’écoute, en prévision de l’entrée en classe. Les horaires dépendent des établissements.

Avant le début des cours, les animateurs accompagnent les enfants inscrits au CLAE à leur classe. Ils retournent ensuite dans la salle de jeux pour y remettre de l’ordre. Les pauses déjeuner des animateurs sont le plus souvent prises avant ou après le temps de la pause déjeuner des enfants.

À la cantine, l’animateur gère le repas des enfants de façon calme, surveille la récréation et anime des activités. Après le repas, il accompagne chaque groupe vers sa classe ou son dortoir.

Durant les heures d’ouverture de l’école, l’animateur périscolaire est posté au portail d’entrée pour vérifier l’identité des responsables légaux et noter les heures de départ des enfants.

Voici les principales missions quotidiennes de l’animateur périscolaire : 

  • accueil individualisé des enfants,
  • communication avec les familles,
  • élaboration et animation d’ateliers socio-éducatifs en groupe,
  • organisation matérielle des activités,
  • création d’une dynamique positive,
  • application des règles de sécurité,
  • surveillance des enfants durant les temps libres, …

L’animateur périscolaire travaille également pendant le Temps d’Activité Périscolaire (TAP) et la garderie du soir. Il anime chaque jour un atelier pour un groupe d’enfants et assiste aux sorties spécifiques (piscine, cinéma, parc zoologique, pique-nique dans les bois, etc.).

Enfin, l’animateur périscolaire est chargé d’aider les enfants à se changer s’ils se font pipi dessus et de soigner les bobos (égratignures, griffures, etc.). Il consigne les soins prodigués dans un carnet et en informe les parents.

L’animateur périscolaire est équipé d’un gilet de sécurité, qui se porte lors des sorties. Il est également doté d’un téléphone portable, qui lui sert à contacter un responsable en cas d’urgence.

Il est libre de choisir sa tenue, en privilégiant des vêtements confortables. Il porte un gilet de sécurité lors des sorties et a un téléphone portable pour contacter un responsable en cas d’urgence.

Salaire moyen d’un animateur périscolaire

Le salaire moyen d’un animateur périscolaire est de 10€ à 12€ brut par heure. Ce salaire peut varier en fonction de l’ancienneté et de la qualification de l’animateur.


250 formations à domicile pour changer de vie !

👨‍🚀 👩‍⚕️ 👮 👩‍🌾 👩‍🍳


Qualités essentielles, compétences nécessaires

L’animateur périscolaire doit être un professionnel énergique et enthousiaste aimant la présence des enfants.

Sa capacité d’écoute et sa pédagogie lui permettent de tisser des liens forts et bienveillants avec les jeunes.
Son autorité naturelle et sa patience contribuent à l’établissement d’un milieu convivial et à l’arrêt rapide des conflits.

Sa créativité et ses aptitudes relationnelles le rendent apte à participer à l’élaboration du projet pédagogique et éducatif du CLAE.

L’animateur périscolaire doit en outre avoir une grande autonomie et des responsabilités.

Le salaire mensuel brut d’un animateur périscolaire est déterminé par une grille indiciaire nationale selon son cadre d’emploi et son niveau. Il peut évoluer tous les deux ans par modification d’échelons. Ces rémunérations s’appliquent pour un temps plein et peuvent être complétées par des primes et indemnités selon la situation personnelle et professionnelle. Pour les animateurs vacataires, la rémunération se situe en général au SMIC ou juste au-dessus. En validant des formations complémentaires, l’animateur peut se spécialiser dans des métiers tels que l’animation sportive et la jeunesse, ou bien viser des postes d’encadrement, devenir professeur des écoles ou se diriger vers la petite enfance.

Diplômes, études et formations pour devenir Animateur Périscolaire

Pour devenir animateur périscolaire, il est possible de passer des brevets tels que le BAFA (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur) ou le BASE (Brevet d’Aptitude à l’Animation Socio-Éducative). Ces formations courtes sont accessibles sans diplôme et peuvent s’effectuer en parallèle de leurs études.

Diplômes de niveau CAP-BEP

  • CPJEPS : Certificat Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport, mention Animateur d’activités et de vie quotidienne.
  • BAPAAT : Brevet d’Aptitude Professionnelle d’Assistant Animateur Technicien.

A noter : le BAPAAT est accessible sans diplôme dès 16 ans et nécessite un bon niveau de pratique personnelle. Il permet de se présenter au concours externe de la fonction publique territoriale d’Opérateur Territorial des Activités Physiques et Sportives (OTAPS – catégorie C).

Programme du BAPAAT : l’élève animateur périscolaire reçoit près de 2.000 heures d’enseignements dans les domaines des loisirs de l’enfant et du jeune, des loisirs tout public, des loisirs de pleine nature. La formation théorique est complétée par un « support technique » sportif ou socioculturel. La formation se déroule en alternance entre le centre de formation et le lieu d’activité professionnelle.

Bon à savoir : l’examen se compose d’une épreuve de mise en situation professionnelle et d’un entretien avec le jury. Pour préparer le BAPAAT, il faut s’inscrire auprès d’un organisme de formation agréé par l’une des Directions Régionales et Départementales de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (D-RD-JSCS).

Diplômes de niveau BAC à BAC+3

  • Niveau BAC : BP JEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport).
  • Niveau BAC+2 : DEJEPS (Diplôme d’État de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport).
  • Niveau BAC+3 : BUT CS (Carrières Sociales option Animation Sociale et Socioculturelle (ASSC)), et DESJEPS (Diplôme d’État Supérieur de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport).

VAE

Enfin, dans le cadre la formation continue, d’un contrat de professionnalisation ou d’une Validation des Acquis de l’Expérience (VAE), il est possible d’obtenir un Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) Animateur Périscolaire.

 

Synonymes et métiers similaires : animateur socio-culturel, AESH, assistant de vie aux familles, auxiliaire de puériculture, accompagnant éducatif et social, EJE, éducateur spécialisé.
Niveau d’étude ou diplôme minimum : BAFA / BASE.
Études en alternance : oui.
Salaire débutant : SMIC.
Statut : fonctionnaire, contractuel, salarié.
Limite d’âge pour le recrutement : 17 ans minimum pour passer le BAFA.


250 formations à domicile pour changer de vie !

👨‍🚀 👩‍⚕️ 👮 👩‍🌾 👩‍🍳


Facebook
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FAITES LE QUIZZ POUR TROUVER VOTRE MÉTIER
Retour en haut

Log In