On vous aide à trouver votre futur métier

Fiche Métier de masseuse

Spa Praticien
4.3/5 - (18 votes)

La pratique des techniques de massage et de relaxation (californien, balinais, hawaïen, japonais ; drainage, enveloppement…) est le domaine de compétence d’une masseuse. Elle intervient pour offrir à ses clients des séances relaxantes, apaisantes ou tonifiantes. Cet article vous informe sur les métiers proches, les études et le salaire pour devenir masseuse.

 

Quels sont les fonctions d’une Masseuse

Quotidien dans ce métier

Les masseuses mettent leur savoir-faire au service de leurs clients. Leur pratique des massages vise à procurer détente, relaxation, revitalisation, soulagement de l’anxiété et du stress, …

La journée d’une masseuse professionnelle est rythmée par ses rendez-vous avec les patients. Si elle opère dans une entreprise (institut de beauté, spa, …), elle doit suivre le planning établi par sa hiérarchie, à l’opposé de la masseuse à son compte.

Au cours de chaque massage, la masseuse exécute des mouvements de drainage, de caressés, de palpations, de pressions, de pétrissages, de touchers, sur une zone spécifique (dos, jambes, …) ou sur le corps entier de ses clients.

Pour améliorer le confort et le bien-être des patients, elle utilise des produits très précis : huiles chaudes, huiles essentielles, sels, boues d’enveloppement, lotions, crèmes, cacao, etc.

Missions fréquentes pour les masseuses qui travaillent dans une entreprise :

  • accueillir et rassurer le patient,
  • offrir une boisson chaude au client,
  • guider le patient à travers les locaux : réception, salon, vestiaire, …
  • installer le client dans la cabine de soin,
  • expliquer le déroulement de la séance au client,
  • créer une ambiance relaxante : musique, aromathérapie, …
  • respecter le temps imparti pour la prestation,
  • s’assurer de la satisfaction du patient à la fin du massage,
  • proposer des prestations supplémentaires, etc.

La masseuse qui exerce en indépendant a généralement des missions plus limitées (même si elle possède son propre cabinet de massage), car elle a moins d’équipement.

Durant une séance de massage, la masseuse est à l’écoute de son patient : a-t-il froid, chaud ? La pression du massage est-elle suffisante ? Voudrait-il se concentrer sur une partie du corps en particulier ?

Il existe de nombreux types de massages qui peuvent devenir une vraie spécialité métier pour la professionnelle :

  • drainage lymphatique énergétique,
  • massage abdominal,
  • massage aux bambous,
  • massage ayurvédique,
  • massage balinais,
  • massage californien,
  • massage coréen,
  • massage tibétain aux bols chantants, …

En plus de ces pratiques traditionnelles, la masseuse peut effectuer des soins plus précis comme des enveloppements, des gommages ou des soins minceur, par exemple.

Si elle se met à son propre compte, elle peut choisir de se spécialiser sur une catégorie de clients : massage pour les femmes enceintes, massage pour les sportifs, …

Cependant, ses massages ne peuvent pas être proposés comme prestation médicale à la différence des services des masseurs-kinésithérapeutes.

Si elle exerce en profession libérale, la masseuse doit gérer les tâches administratives liées à son entreprise : stock de produits, déclaration des charges, etc.

La majorité des masseuses sont des femmes, mais les hommes peuvent également exercer ce métier.

Dans le secteur privé, la masseuse bien-être porte un uniforme aux couleurs de son entreprise. Il s’agit d’un ensemble composé d’une blouse et d’un pantalon dans des tons discrets.

La masseuse indépendante sélectionne sa tenue de travail : elle préfère des matières souples et extensibles pour avoir plus de liberté de mouvement.

En entreprise, la masseuse se sert de matériel financé par son employeur pour le bien-être de la clientèle : tables de massage, appareil de chauffage pour les lotions, serviettes, pierres de massage, …

Salaire et rémunération

Le salaire d’une masseuse à son compte est variable selon l’expérience et le lieu d’exercice. Il est généralement compris entre 14 et 19 € de l’heure.

Un masseur bien-être qui exerce en libéral peut facturer jusqu’à 40 € de l’heure.

Dans les centres de bien-être, la masseuse peut bénéficier d’un salaire fixe plus des commissions sur les produits vendus.

Qualités essentielles, compétences nécessaires

La masseuse bien-être est un professionnel responsable et organisé qui gère sa planification avec précision.

Elle doit posséder une bonne endurance physique pour réaliser les manipulations nécessaires avec force et précision.

La douceur et la discrétion sont des qualités essentielles pour ce genre de profession qui est souvent considérée comme un confident régulier pour ses clients.

Une aptitude à communiquer et une empathie sont des atouts pour offrir des conseils sans provoquer de malaise.

Une connaissance du corps humain et une spiritualité sont également essentielles pour mettre le client en confiance.

Débouchés, recrutement, où exercer ce métier

Une masseuse bien-être peut exercer dans les établissements suivants :

  • centre de remise en forme
  • fédération de massage
  • hammam
  • institut de beauté
  • spa
  • thalassothérapie
  • hôtels de standing …

Pour obtenir un poste dans le secteur privé, un CV et une lettre de motivation sont requis.

Le massage bien-être et le toucher sont de plus en plus utilisés en soin palliatif à l’hôpital, en collaboration avec des aides-soignantes et des infirmières.

La masseuse à son compte peut également offrir ses services à son domicile, dans un cabinet, en entreprise, ou chez des clients particuliers.

Horaires, conditions et temps de travail

Les horaires des établissements qui prodiguent des massages sont généralement fixes. Ils sont conçus pour accueillir les clients en fin de journée : 10h00-19h00, par exemple.

La plupart des établissements qui emploient des masseuses sont ouverts le samedi, en soirée et les jours fériés.

La masseuse bien-être qui exerce en libéral peut déterminer ses propres heures selon la demande.

Le métier de masseuse est physique et peut parfois être répétitif, notamment lorsque les massages s’enchaînent à certaines périodes.

Cependant, alléger les tensions physiques et psychologiques des clients procure une grande satisfaction aux masseuses bien-être.

 

Salaire et rémunération

Le salaire d’une masseuse à son compte varie en fonction de l’expérience et de l’endroit où elle exerce. Il est généralement compris entre 14 et 19 € de l’heure.

Un masseur bien-être qui travaille en libéral peut facturer jusqu’à 40 € de l’heure.

Dans les centres de bien-être, la masseuse peut bénéficier d’un salaire fixe plus des commissions sur les produits vendus.

Quel salaire pour une Masseuse et son évolution de carrière ?

À ses débuts, un salarié masseur bien-être touche le Smic en vigueur.

Avec de l’expérience, un supplément d’ancienneté vient augmenter sa rémunération.

L’employeur peut également instaurer des primes sur objectif et des challenges individuels et collectifs.

Certaines masseuses expérimentées négocient un salaire variable en fonction du chiffre d’affaires de l’entreprise.

Les heures supplémentaires impayées sont majorées entre 25 et 50 %, notamment si elle travaille dans un centre esthétique.

En tant que profession libérale, un masseur bien-être reçoit un salaire qui dépend des tarifs pratiqués, du temps de travail, des services proposés et de sa renommée. Habituellement, il gagne plus que le Smic.

À la fois pour le salarié et le libéral, des pourboires peuvent être offerts par la clientèle, variant entre 1 et 20 euros par séance en moyenne.

La carrière d’un masseur bien-être salarié le mène vers des postes d’encadrement ou de direction, comme chef d’équipe en massothérapie ou responsable d’un spa, par exemple.

Le masseur libéral a la possibilité de se spécialiser (hydromassage, drainage lymphatique, réflexologie plantaire…) ou de diversifier son offre vers une clientèle exigeante afin d’accroître ses revenus.

Quels diplômes, études, formations pour devenir masseur bien-être ?

Il n’est pas indispensable d’avoir un diplôme spécifique pour exercer la profession de masseur bien-être. Toutefois, il est indispensable de suivre une formation pour maîtriser les techniques de massage.

Les employeurs qui ne formeront pas leurs masseurs en interne ont besoin d’un justificatif de formation pour les candidats. Cela s’applique également aux sociétés qui fournissent des masseurs libéraux.

Depuis 2018, le métier de masseur bien-être est inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). Il est possible d’obtenir un titre officiel de Praticien en Massages de Bien-être reconnu par l’État, qui ouvre la voie à une qualification de niveau BAC. Mais ce n’est pas une obligation.

Cette formation, qui s’étend sur 207 heures de cours plus 50 heures de pratique personnelle, est éligible à plusieurs types de financement : CPF, CPF de transition, FNE, etc.

Autres formations professionnelles spécialisées qui peuvent mener au métier de masseur :

  • formation Massage bien-être,
  • formation Intervenant spa et bien-être, …

Durant ces formations dispensées dans des écoles privées, l’étudiant masseur étudie des matières théoriques telles que :

  • l’anatomie et la physiologie,
  • l’éthique et la déontologie,
  • l’expérience client, …

Il suit également des cours pratiques en massage ayurvédique, chinois, du dos, oriental, suédois, …

Il est possible de valider un CAP Esthétique, cosmétique, parfumerie, pour accéder rapidement à un poste dans un institut de beauté. Ce dernier peut alors prendre en charge la formation à la massothérapie de son employé.

Dans le cadre de la formation continue, certaines masseuses choisissent de compléter leur formation initiale avec un BAC Pro, un BP ou un BTS en Esthétique, pour évoluer vers un poste à responsabilités.

Plus tard, ces masseuses diplômées peuvent obtenir un Certificat de Qualification Professionnelle en alternance, leur permettant d’accéder au statut d’employé qualifié ou de personnel d’encadrement :

  • CQP Massage,
  • CQP Spa Manager,
  • CQP Spa Praticien, …

Les masseurs déjà en poste peuvent demander le financement de cette formation supplémentaire par un OPérateur de COmpétences (OPCO). Les professionnels libéraux doivent le financer sur leurs fonds propres.

Remarque : il est possible de suivre un cycle CQP avec un niveau CAP, à condition de prouver 200 heures de formation en soin et modelage corporel.

Équivalents et métiers associés : kinésithérapeute, spa praticien, réflexologue, esthéticienne.
Niveau de formation ou diplôme requis : aucun.
Formation en alternance : oui.
Salaire de départ : SMIC.
Statut : salarié, indépendant.
Âge limite pour le recrutement : aucun.

Facebook
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FAITES LE QUIZZ POUR TROUVER VOTRE MÉTIER
Retour en haut

Log In