Le site qui vous aide à trouver votre futur métier

Fiche Métier d’auxiliaire de vie sociale

Accompagnant Éducatif et Social
4.3/5 - (12 votes)

 

Une Auxiliaire de Vie Sociale (AVS) soutient et accompagne les personnes en situation de dépendance dans la réalisation des tâches quotidiennes, à leur domicile comme en structure d’accompagnement. Dans cette fiche métier, découvrez tous les détails pour devenir AVS.

 

Elle doit être capable de s’adapter très rapidement aux situations qu’elle rencontre, et savoir gérer son emploi du temps pour s’organiser entre plusieurs clients.

Mission, tâches et fonctions d’une Auxiliaire de Vie Sociale

Une assistante de vie sociale est chargée d’aider des personnes en situation de dépendance permanente ou temporaire à accomplir les tâches du quotidien. Elle intervient pour les personnes âgées, les personnes en situation de handicap, les personnes malades ou en convalescence après un accident, etc. Elle peut exercer à domicile ou dans une structure d’accueil.

Ses tâches consistent à réaliser la toilette et l’habillage, à assurer les tâches ménagères, à gérer les tâches administratives et à aider son client à se déplacer. Elle prend également en charge le soutien moral et psychologique afin d’éviter l’isolement et la déprime. Enfin, elle doit faire preuve de vigilance et prévenir les services sociaux en cas de doute de maltraitance.

Pour exercer cette profession, il est nécessaire d’être à l’écoute, patiente, respectueuse et bienveillante. Une formation est également fortement conseillée pour apprendre les gestes techniques et reconnaître les premiers signes de pathologie.

 

Lorsqu’elle travaille en établissement, elle fait des horaires réguliers et peut bénéficier de la sécurité d’un emploi à temps complet.

Débouchés, recrutement, où exercer ce métier

Le secteur de l’aide à la personne est en pleine expansion. La demande de ces professionnels augmente en particulier dans le privé. Être auxiliaire de vie fait partie de cette tendance. Les possibilités sont nombreuses et il y a un manque de candidats pour répondre à la demande.

La majorité des AVS occupent un emploi salarié dans le secteur privé :

  • dans des entreprises privées : Société de Service d’Aide à Domicile (SSAD), Société de Service d’Aide à la Personne (SAP), sociétés d’intérim, Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) privées, etc.
  • dans des associations à but non lucratif ou lucratif : Service d’Accompagnement à la Vie Sociale (SAVS), Services Polyvalents d’Aide et de Soins À Domicile (SPASAD), etc.
  • directement pour des particuliers.

Une partie travaille au sein de la fonction publique territoriale et, plus rarement, dans la fonction publique hospitalière.

Dans ces cas, les AVS sont affectées dans les établissements médico-sociaux des collectivités locales ou dans des établissements de santé :

  • les Centres Communaux d’Action Sociale (CCAS),
  • les Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) publics,
  • les Maisons d’Accueil Rural pour Personnes Âgées (MARPA),
  • les Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS),
  • les établissements médicaux (hôpital, clinique, etc.).

Les auxiliaires qui exercent en tant que libéraux fournissent leurs prestations pour des particuliers. Ils n’ont pas de bulletins de salaire, mais travaillent avec un statut de micro-entrepreneur et facturent leurs services.

Pour être recrutée dans la fonction publique territoriale, la candidate peut être embauchée directement, sans condition de diplôme ni concours. Dans ce cas, elle intègre le grade d’agent social (1er grade). Si elle possède un diplôme de niveau 5 (Brevet/CAP), elle peut passer le concours territorial. Si elle réussit le concours, elle est inscrite sur une liste d’aptitude et devra postuler auprès des collectivités pour trouver un emploi. Une fois recrutée, elle accédera directement au grade d’agent social principal de 2ème classe (2nd grade) avec un niveau de rémunération plus élevé.

Il existe peu d’opportunités dans la fonction publique hospitalière, car beaucoup d’EPHAD dépendent de la fonction publique territoriale. Il n’existe donc pas de corps d’emplois spécifiques pour les auxiliaires.

Le Diplôme d’État d’Accompagnement Éducatif et Social (DEAES) peut être demandé, mais une auxiliaire peut également être recrutée sans condition de diplôme ni concours, après un simple entretien d’embauche. Elles pourront intégrer le corps des Agents des Services Hospitaliers Qualifiés ou des Aides Médico-Psychologique.


250 formations à domicile pour changer de vie !

👨‍🚀 👩‍⚕️ 👮 👩‍🌾 👩‍🍳


Horaires, conditions et temps de travail

Les horaires d’une AVS sont souvent discontinus et segmentés. La plupart du temps, elle signe des contrats à temps partiel et travaille pour plusieurs personnes à la fois. Elle doit alors se déplacer plusieurs fois dans la journée pour intervenir auprès de ses différents clients.

Lorsqu’elle travaille au domicile des personnes, elle est disponible aux moments où les patients ont besoin d’elle, notamment tôt le matin (à partir de 6h30) ou tard dans la soirée (jusqu’à 22 h), les week-ends, les jours fériés. Elle peut parfois devoir assurer des gardes la nuit.

Lorsqu’elle travaille en établissement, elle fait des horaires réguliers et peut bénéficier de la sécurité d’un emploi à temps plein.

L’auxiliaire de vie sociale se définit par son autonomie et sa capacité à gérer son temps. Elle est en mesure de s’adapter aux besoins des clients et de leur offrir le soutien dont ils ont besoin. Cette profession peut être éprouvante sur le plan psychologique, mais elle est aussi très gratifiante car elle permet aux personnes nécessitant une aide de demeurer à leur domicile et de se sentir soutenues et moins seules. Un Auxiliaire de Vie Sociale débute sa carrière avec le SMIC, et son salaire peut atteindre les 2 000€ brut par mois. Avec des années d’expérience, il est possible d’accéder à des fonctions plus importantes (aide-soignante, infirmière) et ainsi augmenter ses revenus.

Le salaire d’un auxiliaire de vie.

Quels diplômes, études, formations pour devenir Auxiliaire de Vie Sociale ?

Professionnaliser le métier nécessite de suivre une formation pour acquérir les compétences adéquates et un diplôme est fortement recommandé pour permettre une éventuelle réorientation professionnelle. Les formations les plus recherchées sont :

  • le Diplôme d’État d’Accompagnement Éducatif et Social (DEAES) option Accompagnement de la vie à domicile (niveau CAP),
  • le BAC Pro Accompagnement, Soins et Services à la Personne (ASSP),
  • la Mention Complémentaire (MC) Aide à Domicile.

Le DEAES :

Le Diplôme d’État d’Accompagnement Éducatif et Social (DEAES) est d’un niveau CAP et a été créé en 2016. Il remplace le Diplôme d’État d’Aide Médico-Psychologique (DEAMP), le Diplôme d’État d’Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) et, en même temps, offre une formation pour les accompagnants scolaires des personnes handicapées. La formation est répartie sur 1 à 2 années et se compose d’un tronc commun et de 3 spécialisations, donnant accès à 3 métiers de l’aide à la personne.

Les étapes pour intégrer une formation DEAES sont :

  • un concours d’admission comprenant un questionnaire de 10 questions sur l’actualité sociale et un entretien oral,
  • 840 heures de formation pratique (2 à 3 stages),
  • 525 heures de formation théorique comprenant 4 domaines de compétences à valider séparément.

À noter : les titulaires d’une spécialisation qui souhaitent en suivre une 2ème n’ont pas besoin de passer les 2 épreuves d’admission et bénéficient d’un allègement de formation à savoir 147h de formation théorique et 175h de formation pratique.

Métiers proches : aide à domicile, Accompagnant Éducatif et Social (AES), Assistant de Vie aux Familles (ADVF), auxiliaire de vie scolaire, Accompagnant des Élèves en Situation de Handicap (AESH), Aide Médico-Psychologique (AMP), moniteur éducateur, éducateur spécialisé, aide-soignante.
Niveau d’étude nécessaire : aucun.
Formation par alternance : oui.
Rémunération au démarrage : SMIC.
Statut : salarié, agent de la fonction publique ou indépendant (profession libérale).
Age minimum pour le recrutement : 18 ans.


250 formations à domicile pour changer de vie !

👨‍🚀 👩‍⚕️ 👮 👩‍🌾 👩‍🍳


Facebook
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FAITES LE QUIZZ POUR TROUVER VOTRE MÉTIER
Retour en haut

Log In